Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Am Israël Haï
  • Am Israël Haï
  • : Israël, ce pays qui pousse l'individu à la recherche de lui-même. Un voyage de retour vers l'Histoire, vers sa propre Histoire.
  • Contact

Vidéos

  


 
 

 

Recherche

Fréquentation du blog

outils webmaster

 

 

Archives

à voir



Rah'em

Pour ne pas oublier que ce qui se passe à Sderot a commencé par l'évacuation du Goush Katif.


Evacuation de Névé Dékalim en 2005
1 septembre 2007 6 01 /09 /septembre /2007 05:51
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3218,36-949315@51-912531,0.html



Face à la campagne hostile, teintée de racisme, du Hezbollah, l'association de défense des droits de l'homme Human Rights Watch (HRW) a annoncé, mercredi 29 août, qu'elle renonçait, pour des raisons de sécurité, à la conférence de presse qu'elle comptait tenir jeudi à Beyrouth. Cette rencontre devait coïncider avec la publication d'un rapport de HRW sur les violations, des lois de la guerre par le Hezbollah, notamment le "ciblage" de civils. HRW n'en a pas moins publié le rapport avec vingt-quatre heures d'avance. 

 "Le Hezbollah cherche à imposer le silence à ceux qui critiquent son comportement durant la guerre de l'été 2006 ; mais l'impartialité et la pertinence de notre rapport parlent pour elles-mêmes, que nous tenions, ou non, une conférence de presse", a déclaré Sarah Lea Whitson, directrice de la division Moyen-Orient Afrique du Nord à HRW.

Mme Whitson a rappelé que l'objectif de son association est "la protection des civils où qu'ils soient, et non de prendre parti dans un conflit". Etant entendu, précise de son côté Nadim Houry, représentant de HRW au Liban, que le principe même de toute conférence de presse est d'en débattre et de susciter des critiques. Le 6 septembre, HRW tiendra une conférence de presse en Israël sur les violations, par ce dernier, des lois de la guerre.

 POPULATIONS CIVILES VISÉES

 Le premier ministre libanais, Fouad Siniora, a déploré, par le biais de son service de presse, que HRW "n'ait pas commencé par Israël, pour montrer l'horreur des crimes commis contre les civils libanais". Selon la même source, "c'est le Liban qui est la victime de la violation par Israël de tous les usages et conventions internationaux". " (Israël) a tué près de 1 200 civils (...) et lancé 3,2 millions de bombes à sous-munitions sur le Liban-Sud."

D'après HRW, des commandants ou des combattants du Hezbollah sont coupables de crimes de guerre pour avoir visé les populations civiles israéliennes. Parfois, involontairement, en faisant usage de roquettes non guidées incapables de toucher avec précision leurs cibles militaires éventuelles. Parfois, volontairement, de l'aveu même, en pleine guerre, de dirigeants du parti de Dieu, en riposte aux attaques israëliennes des populations civiles libanaises. Enfin, dans certains cas, pour obliger Israël à déclencher une offensive terrestre qui aurait donné l'avantage aux combattants du parti.

Le Hezbollah, toujours d'après HRW, a également fait usage de roquettes contenant des billes d'acier qui peuvent tuer ou gravement blesser dans un "large rayon" autour de l'impact. D'après le décompte israélien, durant les 34 jours de la guerre 43 civils et 12 soldats israéliens ont été tués "à l'intérieur d'Israël", indique HRW ; 108 ont été blessés, dont 33 gravement.

La chaîne de télévision du Hezbollah, Al-Manar, a poursuivi, mercredi, sa violente campagne lancée la veille contre HRW.

Partager cet article

Repost 0
Published by Haim - dans Hezbollah
commenter cet article

commentaires