Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Am Israël Haï
  • Am Israël Haï
  • : Israël, ce pays qui pousse l'individu à la recherche de lui-même. Un voyage de retour vers l'Histoire, vers sa propre Histoire.
  • Contact

Vidéos

  


 
 

 

Recherche

Fréquentation du blog

outils webmaster

 

 

Archives

à voir



Rah'em

Pour ne pas oublier que ce qui se passe à Sderot a commencé par l'évacuation du Goush Katif.


Evacuation de Névé Dékalim en 2005
7 septembre 2007 5 07 /09 /septembre /2007 05:57

Yael Ancri - Arouts Sheva

Le ministre des Affaires stratégiques, Avigdor Lieberman, a préparé un nouveau document, dans lequel il présente sa position quant au document de principes que préparent le Premier ministre, Ehoud Olmert, et le chef de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas (Abou Mazen). « Le principe des territoires contre la paix est un principe erroné et trompeur. Il mène au mieux à un cul de sac, à un échec prévu d’avance, » écrit Lieberman dans le document.

Ce n’est pas par hasard que Lieberman a choisi de publier ce document au moment où le Premier ministre négocie avec le chef de l’AP. Le vice Premier ministre craint que les deux dirigeants ne se mettent d’accord sur une évacuation de la majorité des territoires de Judée Samarie, en guise de préparation à la conférence de paix internationale, qui doit avoir lieu en novembre à Washington, sous les auspices du président américain George Bush. Lieberman est également inquiet à cause des propos du vice Premier ministre, Haïm Ramon, qui a parlé lui aussi de transmettre la majorité des territoires de Judée Samarie aux Palestiniens et qui estime qu’un accord de principe sur la question a toutes ses chances d’être approuvé par la Knesset et le gouvernement.

Dans le document, qui vient également donner quelques recommandations à Olmert, Lieberman écrit : « On part de l’hypothèse que la racine du conflit israélo-arabe est d’ordre territoriale. De là, on espère voir les renoncements territoriaux amener la fin des guerres et le début d’une ère de paix avec nos voisins. Cette vision des choses ne va pourtant pas de paire avec notre expérience… Les deux dernières fois où nous avons renoncé à des territoires, au Liban et dans la bande de Gaza, suffisent à prouver exactement le contraire. Non seulement les renoncements territoriaux n’amènent pas la paix, mais ils provoquent directement une escalade de la violence et du terrorisme. »

Lieberman affirme, dans le document ‘‘le rêve d’Israël Beiténou’’, qu’en s’imaginant que le conflit est d’ordre territorial on fait des erreurs sur le plan de la politique étrangère d’Israël : « L’erreur de base est que face à la thèse de nos voisins – le droit à une définition personnelle et à deux Etats pour deux peuples – aucun thèse alternative n’est présentée. L’Etat d’Israël doit expliquer que les positions anti-israéliennes des dirigeants islamistes extrémistes ne sont en fait que la continuation directe de l’antisémitisme classique. Deux Etats pour deux peuples ce n’est pas un Etat et demi pour l’un et une moitié pour l’autre. »

Enfin, Lieberman ajoute qu’il est faux d’affirmer que le conflit israélo-arabe est le cœur du conflit au Proche-Orient. « Le conflit n’est qu’une des expressions de la lutte du monde fondamentaliste contre toute façon de voir opposée à l’esprit de l’Islam. Israël, en tant que représentant de l’occident, est sur la ligne de front de ce conflit, » écrit le ministre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Haim - dans Point de vue
commenter cet article

commentaires