Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Am Israël Haï
  • Am Israël Haï
  • : Israël, ce pays qui pousse l'individu à la recherche de lui-même. Un voyage de retour vers l'Histoire, vers sa propre Histoire.
  • Contact

Vidéos

  


 
 

 

Recherche

Fréquentation du blog

outils webmaster

 

 

Archives

à voir



Rah'em

Pour ne pas oublier que ce qui se passe à Sderot a commencé par l'évacuation du Goush Katif.


Evacuation de Névé Dékalim en 2005
5 novembre 2006 7 05 /11 /novembre /2006 21:08
Par Guy Senbel pour Guysen Israël News
Vendredi 3 novembre 2006 à 01:43
 
Cette semaine, nous voudrions attirer l'attention de nos lecteurs sur les multiples dangers de l'escalade iranienne tant pour le Proche-Orient que pour le monde occidental.
Quand ils ne vantent pas les mérites d'un pays qui serait ''un élément de stabilité pour la région'' , ils restent bien silencieux sur l'Iran, nos dirigeants occidentaux.
De rares intellectuels tirent la sonnette d'alarme pour essayer de réveiller tous les endormis, les mous, ceux abrités derrière une technocratie diplomatique à laquelle l'ONU nous a habitués, les inconscients du danger de voir l'Iran se doter de l'arme nucléaire. Et aux Etats-Unis de minimiser jeudi l'importance des tirs de missiles balistiques iraniens, les qualifiant de "rodomontades" ! "Ils essaient de démontrer qu'ils sont des durs'', a ainsi ironisé la secrétaire d'Etat américaine, Condoleezza Rice.

Le pays qui soutient pratiquement toutes les organisations terroristes et leurs actes de violence a appelé par la voie de son chef d'Etat Mahmoud Ahmadinejad la destruction de l'Etat juif. Souvenez-vous, c'était juste après la publication d'un dessin sur le prophète Mahomet dans un journal danois.
En réponse, le ministère iranien de la culture avait décidé d'organiser un concours international de caricature sur le thème de la Shoah qui aura lieu chaque année, "tant qu'Israël ne sera pas détruit", précisait-il.
Les "œuvres" ont pour la première fois été exposées aujourd'hui au Musée des Arts Contemporains de Téhéran, situé tout près de l'ambassade de Palestine, ancienne mission diplomatique israélienne, avant la chute du Shah en 1979.

Cette exposition a même ses lauréats. Le premier prix, doté d'une somme de 12 000 dollars, a été attribué au marocain Abdollah Derkaoui.
Le brésilien Carlos Latuff et la française Chard, pseudonyme de Françoise Pichard qui collabore à l'hebdomadaire d'extrême-droite Rivarol, se sont partagés le deuxième prix (8 000 dollars chacun). D'un montant de 5 000 dollars, le troisième prix a été décerné à l'iranien Shahram Rezai.
Nous épargnons à nos lecteurs la description de dessins infamants et abjects. Le directeur du quotidien de Téhéran, Hamshahri, co-sponsor de cette opération, a expliqué dans une conférence de presse que l'objectif de cette exposition était de tester la tolérance des Occidentaux…

"Jusqu'où nous laisseront-ils aller ?", se demandent aux quatre coins de la planète les terroristes qui ont décidé de prendre en otage le droit et les libertés fondamentales de nos démocraties.
Si l'on s'interdit les comparaisons hâtives, il faut se rendre à l'évidence. L'idéologie de la violence s'érige en culte. La haine ordinaire va-t-elle finir par devenir acceptable ? Où sont passés les centaines de milliers de manifestants qui se regroupaient pour dire "non" à l'intolérance et à la haine ?
Où sont les "potes" ?
Si la question iranienne ne mobilise pas les foules, celle des "violences urbaines" qui usent la France guère plus. Un an après les émeutes si effrayantes - décrite dans notre éditorial La violence partout, tout le temps... à
http://www.guysen.com/articles.php?sid=3874 -, notre chère France connaît de nouveau un pic de violences et d'horreur.

A Marseille, le 28 octobre, un autobus a été incendié. Mama Galledou, une passagère âgée de 26 ans, a été grièvement brûlée. Elle est toujours entre la vie et la mort.
Un des auteurs du crime, un mineur de 16 ans, a été mis en examen et inculpé pour "incendie volontaire ayant entraîné une infirmité ou mutilation permanente", un chef passible de 30 ans de prison. Pour les trois autres jeunes interpelés, le parquet a demandé une mise en examen pour "incendie volontaire ayant entraîné une incapacité de huit jours ou plus".

En Israël, la police et les services de sécurité ont encore une fois cette semaine empêché le déroulement de plusieurs attentats meurtriers.
Tandis que les missiles Qassam et autres roquettes continuent de tomber depuis Gaza dans les villes de Sderot et Ashkelon, nos enfants défendent le pays et la sécurité des citoyens d'Israël.
Parmi eux, le sergent Kiril Gollenshein (Z.L.) est tombé. Il avait 21 ans.

En cette veille de Shabbat, nos pensées vont vers les familles endeuillées, celles qui vivent l'angoisse quotidienne de savoir leurs fils prisonniers

Partager cet article

Repost 0
Published by Haim - dans Articles
commenter cet article

commentaires