Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Am Israël Haï
  • Am Israël Haï
  • : Israël, ce pays qui pousse l'individu à la recherche de lui-même. Un voyage de retour vers l'Histoire, vers sa propre Histoire.
  • Contact

Vidéos

  


 
 

 

Recherche

Fréquentation du blog

outils webmaster

 

 

Archives

à voir



Rah'em

Pour ne pas oublier que ce qui se passe à Sderot a commencé par l'évacuation du Goush Katif.


Evacuation de Névé Dékalim en 2005
7 novembre 2006 2 07 /11 /novembre /2006 22:16
Les Palestiniens utilisent des femmes et des enfants comme boucliers pour sauver des terroristes
7 novembre 2006 - par Itamar Marcus et Barbara Crook - Traduction INFO’SION

Des organisations terroristes palestiniennes ont utilisé des femmes et des enfants comme boucliers humains pendant le dernier week-end pour sauver des terroristes enfermés dans une mosquée à Gaza. Le groupe de terroristes était assiégé et Israël demandait leur reddition.
En réponse les Palestiniens ont organisé un bouclier humain de plus de 200 femmes et enfants pour entourer les hommes et leur permettre de sortir en sécurité.
Selon le quotidien palestinien :
« Environ 200 femmes ont traversé le village avec leurs enfants jusqu’à la mosquée Al Nasr assiégée, se sont précipitées à l’intérieur et ont libéré 15 hommes armés...Deux femmes ont péri au cours de cette action... »( Al-Hayat Al-Jadida,4 novembre 2006).
Selon ce rapport, les Palestiniens avaient décidé que les vies des terroristes étaient plus importantes que celles des femmes et des enfants. :
« Muhammad, des Brigades AlQssam, branche militaire du Hamas, lui-même parmi les hommes assiégés, a dit : L’important, c’est que nous avons été délivrés...Sa mère a dit que les femmes agitaient des drapeaux blancs, mais les tanks continuaient à tirer sur nous. Tout ce qui nous importait, c’était de libérer nos fils, même au prix de nos vies... »Les femmes marchaient vite, entourant les combattants épuisés, vers des rues plus sûres de Beit Hanun. » (Al-Hayat Al-Jadida, 4 novembre 2006.
Comme l’a déjà rapporté le PMW , ce n’est pas la première fois que le PA a fait entrer des civils dans les zones de combat. C’est un fait constant depuis le début de la terreur en octobre 2000. Lors d’une action précédente, l’AP ( Autorité Palestinienne ) a appelé « les femmes, les enfants, et les vieillards » à se placer en face des bulldozers des IDF(Tsahal ) qui étaient à la recherche de tunnels qui passaient des armes entre Gaza et l’Egypte en mai 2OO4. » Al Ayyam, 17 mai 2004)
Pendant ce temps, le secrétaire général Kofi Annan paraissait blâmer Israël pour les morts civils, et se déclarait :
« profondément concerné par l’escalade de la violence et l’augmentation du nombre de morts provoqués par l’opération militaire israélienne au nord de Gaza...des civils ont déjà été tués et blessés, y compris des femmes et au moins un enfant palestinien » www.imra.org.il
Les 2 récits ont été publiés dans le quotidien palestinien officiel Al Hayat Al Jadida :
« Des centaines de femmes ont réussi, au cours d’une mission dangereuse, à briser le siège de la mosquée qui était assiégée par les tanks de l’occupant dans le centre du village de Beit Hannun. Après que des douzaines d’habitants, dont certains étaient armés, y aient cherché refuge..
Les femmes ont dépassé plusieurs tanks stationnés à l’entrée ouest de Beit Hanun, sous le feu des hélicoptères de combat israéliens.. Environ 200 femmes ont traversé, le village avec leurs enfants, jusqu’à la mosquée assiégée Al Nasr, y ont pénétré et ont délivré 15 hommes armés de différentes factions (terroristes).Au cours de cette mission,2 femmes sont mortes en Shahids ( pour Allah).
« Iman Al-Yazjii, qui était accompagnée de son fils unique de 13 ans, a dit à l’agence France-Presse, que les femmes ont essayé plusieurs fois « en vain » de pénétrer dans la zône de la mosquée, et a ajouté... » « finalement nous avons décidé d’entrer,même si certaines d’entre nous mouraient en Shahids et étaient blessées, et nous sommes entrées dans la mosquée et nous avons libéré les résistants(terroristes) ».Elle continue : » On tirait au-dessus de nos têtes depuis les tanks et les hélicoptères, et deux d’entre nous ont été tuées sans pitié »...
Muhammad, des Brigades Al Kassam, branche militaire du Hamas, était parmi les assiégés, et dit à l’agence de presse française : « Ce qui importe, c’est que nous ayons été délivrés. »
« Sa mère,Um Muhammad.. dit que les femmes agitaient des drapeaux blancs, mais les tanks continuaient à tirer sur nous. Nous voulions délivrer nos fils, même au prix de nos vies...Les femmes marchaient vite, entourant les combattants épuisés, qui ne semblaient pas armés, vers des rues plus calmes de Beit Hannun. » (Al-Hayat, 4 novembre 2006).
Les forces d’occupation ont intensifié leurs attaques, commencées il y a 3 jours, dan la bande de Gaza...pendant que des femmes de Beit Hannun et de Bethlehem allaient défier l’armée d’occupation...
« Les forces d’occupation continuaient leurs attaques hier contre le village de Beit Hanun, où deux femmes ont été tuées, au cours d’une manifestation de femmes qui sont passées entre les tanks qui assiégeaient la mosquée Al-Nasr.Les femmes ont réussi à sauver des douzaines d’habitants et de résistants (e.g.)terroristes) assiégés dans la mosquée. »
(Al-Hayat Al-Jadida,4 novembre 2006)

Pierre Caïn , INFO’SION (Jérusalem-capitale , Israel ) http://www.pmw.org.il/

Partager cet article

Repost 0
Published by Haim - dans Articles
commenter cet article

commentaires