Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Am Israël Haï
  • Am Israël Haï
  • : Israël, ce pays qui pousse l'individu à la recherche de lui-même. Un voyage de retour vers l'Histoire, vers sa propre Histoire.
  • Contact

Vidéos

  


 
 

 

Recherche

Fréquentation du blog

outils webmaster

 

 

Archives

à voir



Rah'em

Pour ne pas oublier que ce qui se passe à Sderot a commencé par l'évacuation du Goush Katif.


Evacuation de Névé Dékalim en 2005
21 novembre 2006 2 21 /11 /novembre /2006 06:02

Gilles-William Goldnadel

 

 * Vendredi matin 17 novembre – 9h10. France Inter. Un Procureur de la République vante extatiquement les mérites de la médiation pénale. Un professeur de collège et son élève qui  l'avait violemment battu viennent de se réconcilier dans son bureau.

 * Vendredi matin 17 novembre – 9h11. France Inter. L' O.N.G. Médecins du Monde pousse un cri d'alarme sur la situation dramatique régnant dans la bande de Gaza. 70 % de ses habitants y vivraient en dessous du seuil de pauvreté. Raison pourquoi, selon l 'ONG, il conviendrait de reprendre l'aide financière occidentale nonobstant l'arrivée du Hamas au pouvoir. L'ONG incrimine l'encerclement du territoire évacué récemment, mais pas un mot sur la responsabilité du gouvernement palestinien élu qui revendique l'envoi de Katiouchas sur le territoire israélien. Médecins du Monde avait, durant le conflit yougoslave, inondé les murs de Paris de photos de Milosevic accolées à celles de Hitler. Rien de moins.

* Dimanche 19 novembre. Nouvelle pluie de Kassam sur Sderot. Nouvelles victimes. Tentative de réplique de l'armée israélienne qui avertit les habitants d'une maison de Gaza dans laquelle se trouve le responsable de l'envoi des fusées. Au lieu  d'évacuer les lieux, de nombreux habitants  entourent la maison à titre de « boucliers humains ». Tsahal annule l'opération. Les Palestiniens célèbrent une « nouvelle victoire ».

* Lundi matin 20 novembre – 8h30. France-Inter. Revue de Presse de Clotilde Dumetz. Tout, tout, tout sur les boucliers humains à Gaza. Rien, rien, rien sur les Kassam à Sderot.

Nous vivons, je l'ai tellement écrit, le grand temps du déprisement de l'État. Surtout lorsque celui-ci doit sévir. Vivent la médiation, les ONG irresponsables et les boucliers humains télévisés.

À bas la répression judiciaire ou militaire.

Et crèvent donc les professeurs battus et les habitants de Sderot. Leurs agresseurs connaissent le sens du mot bouclier. Peut-être pas celui du mot humain.

Partager cet article

Repost 0
Published by Haim - dans Articles
commenter cet article

commentaires