Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Am Israël Haï
  • Am Israël Haï
  • : Israël, ce pays qui pousse l'individu à la recherche de lui-même. Un voyage de retour vers l'Histoire, vers sa propre Histoire.
  • Contact

Vidéos

  


 
 

 

Recherche

Fréquentation du blog

outils webmaster

 

 

Archives

à voir



Rah'em

Pour ne pas oublier que ce qui se passe à Sderot a commencé par l'évacuation du Goush Katif.


Evacuation de Névé Dékalim en 2005
23 novembre 2006 4 23 /11 /novembre /2006 06:04
 par Triton © la MENA
La Messe a-t-elle été dite… Israël doit-il subir ou se défendre ?
On en est là aujourd'hui, malheureusement, la réalité est banale, les ligues "morales" ONG ont développé une stratégie de mise en accusation à l'égard d'Israël et leur réussite se lit souvent dans les rapports de l'ONU.
Les seuls responsables, les constituants de l'atmosphère qui règne aujourd'hui, ne peuvent donner des leçons d'humanité ou d'humanisme, leur morale n'est pas une science exacte, elle est à dimensions variables et circonstanciées.
La France du Quai d'Orsay et Jacques Chirac éprouvent une fascination… hors norme pour le Monde Islamique…!
Mais il y a certainement quelque chose qui cloche, dans cette situation confortable, même là, certains voudraient en plus les bâillonner, ces juifs du monde entier, en utilisant au besoin les méthodes jadis employées par les antisémites dans les années qui précédèrent la seconde guerre mondiale.
Pour l'instant il n'y a plus personne au bout de la ligne…téléphonique si ce n'est M.A.M et ses piqués sur la FINUL…!
Appréhender le problème de survie d'Israël sous un angle moral c'est comme faire courir à un athlète un marathon avec un handicap trop lourd qui l'affaiblirait et lui ferait subir des risques menant à sa perte.
Encore mal défini, le projet hispano-français crée dans toute la région un champ propice à toutes les errances et surenchères aux dépens de la feuille de route et autres accords acceptés par les parties, il offre une porte de sortie honorable au Hamas qui peut se permettre de ne pas honorer les engagements antérieurs.
La France et l'Espagne ont manifesté à cette occasion un mépris de l'État juif, leur opération ONU entraînant la condamnation d'Israël, une politique à sens unique. Malgré l'inscription du Hamas comme association terroriste par les Européens la messe n'était pas dite comme le dirait Mme Chirac… tout est inventé pour sortir le gouvernement palestinien de cette impasse …humiliante…
Dans le domaine de cette aberration relativiste, est constant l'intérêt national et personnel, qui n'a rien à voir avec le Moyen-Orient.
La désinvolture manifestée par la France qui dirige le contingent de la Finul concernant la partie qui touche directement les intérêts et la sécurité d'Israël préfigure de la suite qui sera donnée lors de la conférence internationale préconisée et justifie la méfiance et le refus net de la partie israélienne.
Le régime iranien tente d'utiliser le conflit pour resserrer son étau sur le Liban et la Syrie et son rôle au Moyen-Orient avec l'aide du Président Jacques Chirac, et faire que le Hezbollah échappe à un désarmement par la force, pour les Français les moyens seront purement politiques.
"Ce n'est pas au moment où l'on veut essayer d'avoir un retour du Hezbollah, si c'est possible, au sein de la communauté libanaise et sa transformation en un parti politique qu'il faut soulever des questions de cette nature." Jacques Chirac le Monde Juillet 2006
Depuis la France s’est attelée à adoucir les sanctions concernant le Hezbollah et a essayé d'introduire le régime des mollahs dans le processus de règlement du "cessez le feu".
La France ne cesse de demander l'arrêt du survol du territoire libanais qui met en danger de riposte la FINUL en l'occurrence M.Pelligrini en légitime défense arguant la demande du gouvernement libanais et la nécessaire application de la 1701… par Israël…
Ingrédients pour de nouvelles crises internationales : la diplomatie française nage comme un poisson dans l'eau dans le conflit israélo palestinien l'énorme intérêt de cette démarche est de permettre d'utiliser politiquement au mieux la présence de militaires européens. Il suffit d'imposer entre ces deux une différence indépendamment les uns des autres, il est pratiquement impossible de prendre au sérieux cette politique de gribouille…
Plusieurs pays européens menacent de retirer leurs forces de la FINUL au Liban si Israël ne cesse pas immédiatement de survoler le pays. Al-Nahar (Guysen.Israël.News) et "le Hamas propose un cessez-le-feu dans les territoires en échange d'un retrait israélien sur les frontières de 1967 et du retour des réfugiés palestiniens, pour résoudre provisoirement le conflit" en attendant son allié qui a promis l'effacement de l'état juif de la surface du globe.
  
En conformité avec la «spécificité française»
concernant la politique au Moyen Orient… que l'on nomme la politique arabe de la France…discutons..!
La France de Chirac a toujours été pour la garantie des frontières d'Israël… et sera prête en temps voulu avec ses navires et dans son traditionnel humanisme à procéder à l'évacuation des Israéliens d'origine et de langue française, sans discrimination aucune,les parquer dans des camps provisoire de tri en attendant une solution finale, et on apprend que la vieille Europe forte de son expertise se joindra à l'effort commun pour une solution définitive du problème israélo palestinien !
Une partie de l'information est rapportée par le journal Al Qods publié à Jérusalem-est.
L'Intifada palestinienne a été une affaire de la France comme le sera aujourd'hui la FINULBOLLAH au Liban…!
Souvenons-nous de la prise de position du Président français Jacques Chirac, hôte des palestiniens et des israéliens, prise de position non justifiée ni vérifiée face au Premier ministre israélien et de sa traduction violente… basée sur un événement… mis en circulation par un caméraman palestinien… "Le Petit Mohamed"… prise de position impulsive et peu diplomatique… "Ce n'est pas de la politique que de tuer des enfants"… Arabes!
Celui-ci est considéré comme l'un des hommes les plus dangereux politiquement pour Israël. Pour lui aussi, la tâche pourrait bien être rentable. Il pourra en effet concilier ses aspirations personnelles et trouver une occasion de redorer son blason quelque peu abîmé après les derniers huit mois catastrophiques. S'il reste que ce rajeunissement favorise, comme le laisse entendre Madame Chirac, une nouvelle candidature il n'en demeure pas moins qu'il pourrait faire douter de la compétence de la France à tenir son rang dans le conseil de Sécurité, compétence qui demandent un «juste équilibre» et «pragmatisme» pour concilier ses aspirations "protectionnistes de la spécificité française" et les exigences internationales qui risquent de poser quelques problèmes à la diplomatie française.
Il faut bien le rappeler, la politique étrangère de la France est marquée de plus en plus du sceau "personnel" du Chef de l'Etat, situation qui ne sied guère à une grande Démocratie en but aux exigences et aux situations de plus en plus complexes comme le déclarait si bien la femme du Président .
La politique israélienne n'est pas en reste et ses servants semblent perdre pieds alors que l'Iran agit de plus en plus en maître de la région, encouragé il est vrai par le cafouillis international.
La situation veut qu'Israël se reprenne et se renforce dans une unité nationale complète face au défi existentiel qui lui est lancé par un fou sanguinaire malheureusement encouragé et soutenu par une politique arabe à la doctrine jusqu'au‑boutiste
Cette situation déstabilisante ne déplait pas à tout le Monde, une grande partie de l'Europe joue le pourrissement pour des intérêts spécifiques profitant des ennuis de Bush… la France a choisit son camp et travaille pour un ralliement des plus large… profitant de relais connus pour leur antipathie aux sionistes et parfois même aux juifs tout simplement.
C'est ainsi "qu'émue" par le "survol" de l'espace aérien libanais et par l'opposition d'une partie du Conseil de Sécurité de condamner Israël selon ses vœux, elle prend à témoin l'assemblée générale des Nations Unis, fait condamner Israël. Prenant à témoin les participants à la Finul elle les encourage au replis "en cas de malheur"… annoncé par le Hezbollah et la chute du gouvernement Signora qui sera mis de toutes façons au débit d'Israël…!

Partager cet article

Repost 0
Published by Haim - dans Articles
commenter cet article

commentaires