Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Am Israël Haï
  • Am Israël Haï
  • : Israël, ce pays qui pousse l'individu à la recherche de lui-même. Un voyage de retour vers l'Histoire, vers sa propre Histoire.
  • Contact

Vidéos

  


 
 

 

Recherche

Fréquentation du blog

outils webmaster

 

 

Archives

à voir



Rah'em

Pour ne pas oublier que ce qui se passe à Sderot a commencé par l'évacuation du Goush Katif.


Evacuation de Névé Dékalim en 2005
8 décembre 2006 5 08 /12 /décembre /2006 06:20

Yael Ancri

3soldatsd.jpg

Le conflit qui semblait se profiler entre le Premier ministre et les familles des soldats enlevés serait-il terminé ? Selon Shlomo Goldwasser, le père d’Oudi Goldwasser, enlevé par des terroristes du Hezbollah le 12 juillet dernier, les choses seraient rentrées dans l’ordre ce jeudi.

«Le Premier ministre et nous-mêmes avons décidé de faire moins de bruit sur les médias au sujet du problème des otages et même de nous abstenir de faire la moindre déclaration sur la question,» a-t-il déclaré. Goldwasser a fait ce commentaire à l’issue d’un entretien entre les représentants des familles des soldats enlevés et le Premier ministre, trois jours après les propos du Premier ministre, mettant en doute le fait que les soldats enlevés soient encore en vie. Incident qui n’avait pas manqué de provoquer la colère des familles qui avaient appelé le Premier ministre à parler moins et faire plus.

Shlomo et Miki Goldwasser, ainsi qu’Eyal Regev, le frère du soldat Eldad Regev, ont participé à la rencontre, qui a duré un peu plus d’une heure. Des représentants des forces de sécurité, chargés de l’affaire des otages, participaient également à l’entretien qui a eu lieu au bureau du Premier ministre à Tel-Aviv.

«Nous n’avons pas récupéré Oudi, mais au moins nous nous sommes mis d’accord sur la nécessité de faire moins de bruit. Nous avons fait savoir au Premier ministre que nous n’étions pas contents de la publication du rapport médical et avons demandé que cela ne se reproduise pas,» a indiqué Goldwasser. Ce dernier a ajouté qu’il espérait que seraient ainsi facilitées les actions visant à obtenir la libération des garçons.

Goldwasser a ajouté qu’il était sorti de cette rencontre avec une impression positive. «Nous n’avons de problème ni avec le chef d’état-major ni avec le Premier ministre, mais avec Hassan Nassrallah et son organisation,» a-t-il affirmé.

Quant aux développements par rapport à la libération même des soldats, Golwasser a déclaré : «Nous avons été mis au courant de ce qui se faisait, mais nous ne devons pas parler de cela.»

Partager cet article

Repost 0
Published by Haim - dans Articles
commenter cet article

commentaires