Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Am Israël Haï
  • Am Israël Haï
  • : Israël, ce pays qui pousse l'individu à la recherche de lui-même. Un voyage de retour vers l'Histoire, vers sa propre Histoire.
  • Contact

Vidéos

  


 
 

 

Recherche

Fréquentation du blog

outils webmaster

 

 

Archives

à voir



Rah'em

Pour ne pas oublier que ce qui se passe à Sderot a commencé par l'évacuation du Goush Katif.


Evacuation de Névé Dékalim en 2005
12 décembre 2006 2 12 /12 /décembre /2006 05:55

Reuters

Le ministre français des Affaires étrangères a taclé mardi Ségolène Royal sur ses récents propos concernant le nucléaire civil iranien, lui rappelant que Téhéran a le droit d'y accéder dans le cadre du Traité de non prolifération nucléaire (TNT).

"Remettre en cause le droit de l'Iran à obtenir l'énergie nucléaire civile, je dis bien civile, comme vient de le proposer Madame Royal c'est en réalité remettre en cause le Traité de non prolifération qui a été signé par la quasi-totalité de tous les pays du monde", a déclaré Philippe Douste-Blazy.

Il avait convoqué, à Paris, des télévisions et des agences de presse afin de réagir aux déclarations de la candidate socialiste à la présidentielle de 2007 faites lundi à Jérusalem, au dernier jour, d'un voyage au Proche-Orient.

Ségolène Royal y a déclaré qu'elle s'opposerait à l'accès de l'Iran au nucléaire civil, si elle était élue présidente de la République en mai 2007.

"Par ce traité, les pays renoncent à se doter de l'arme atomique en échange de l'énergie nucléaire civile et donc à des fins non militaires", a expliqué Philippe Douste-Blazy.

"C'est donc un traité qui a une importance absolument capitale dans le monde", a-t-il dit.

La position de Ségolène Royal est "parfaitement cohérente avec le droit international, les enjeux de la non-prolifération nucléaire et la recherche de la sécurité et de la paix dans le monde", a rétorqué son porte-parole Julien Dray.

"L'erreur est humaine, persévérer est diabolique, Monsieur Douste-Blazy en est une illustration : on se demande parfois où il va chercher ses curieuses interprétations du droit international", dit-il dans un communiqué.

Julien Dray y explique que "l'Iran ne respecte pas le Traité de Non-Prolifération nucléaire" qui "prévoit des contrôles de l'Agence internationale pour l'énergie atomique (AIEA) auxquels ce pays refuse de se soumettre".

"
De plus, l'Iran ne cesse de multiplier les déclarations menaçantes à l'égard de tous ses voisins et de toute la région", ajoute-t-il.

A ses yeux, "l'Iran se met donc en dehors du TNP dans sa lettre juridique comme dans son esprit". "C'est pourquoi la position de la communauté internationale est de refuser à l'Iran la possibilité d'enrichir de l'uranium", martèle-t-il.

Partager cet article

Repost 0
Published by Haim - dans Articles
commenter cet article

commentaires