Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Am Israël Haï
  • Am Israël Haï
  • : Israël, ce pays qui pousse l'individu à la recherche de lui-même. Un voyage de retour vers l'Histoire, vers sa propre Histoire.
  • Contact

Vidéos

  


 
 

 

Recherche

Fréquentation du blog

outils webmaster

 

 

Archives

à voir



Rah'em

Pour ne pas oublier que ce qui se passe à Sderot a commencé par l'évacuation du Goush Katif.


Evacuation de Névé Dékalim en 2005
12 décembre 2006 2 12 /12 /décembre /2006 06:16

© Primo Europe,
Des hommes armés ont criblé de balles, de sang froid, les trois enfants de Baha Baloucha, fidèle de Mahmoud Abbas et haut responsable des renseignements palestiniens.

Le chauffeur et garde du corps a lui aussi été tué ainsi que deux autres enfants qui se trouvaient sur les lieux. Les tueurs visaient bien les enfants, faute de pouvoir atteindre Baha lui-même car il était notoire que celui-ci ne conduisait jamais lui-même sa progéniture à l'école.

Il y a dix ans, Baloucha avait été l'un des principaux enquêteurs sur certaines malversations du Hamas, aujourd'hui au pouvoir.

L'attentat intervient au lendemain d'une attaque par des hommes armés non identifiés du convoi transportant le ministre de l'Intérieur du Hamas, Saïd Seyam.

La violence interpalestinienne, mise sous le boisseau par l’ensemble des médias, a pour cause bien évidemment la bataille rangée entre Fatah et Hamas. Toutefois, le règne de la pègre n’est pas étranger à cet état déliquescent. Cet héritage date de l’ère Arafat ou mafias d’obédience diverses s’affrontaient sous le regard bienveillant du Raïs, qui en profitait pour toucher au passage quelques dividendes.
Le manque de culture démocratique dans cet embryon d’état profite à ceux qui nient les résultats du scrutin universel.

D’un côté, un parti qui refuse de se plier aux exigences internationales ainsi qu’aux conclusions des traités signés avant son arrivée au pouvoir, le Hamas.

De l’autre, un Président et sa garde qui cherche à acquérir la stature d’homme d’état et qui prend prétexte de tout et n’importe quoi pour justifier son immobilisme, ses prébendes et ses acquis.

Les efforts d'Abbas pour tenter de mettre sur pied un gouvernement d'union avec le Hamas ont échoué. Son habileté a été de laisser croire depuis des mois en sa volonté de dialogue, que ce soit avec le Hamas ou avec Israël.

En visite en Iran, le Premier ministre du Hamas, Ismaïl Haniyeh, a accusé Abbas de tenter un coup d'état contre son gouvernement et il en a profité pour déclarer une fois de plus, qu'aucun palestinien ne reconnaître jamais Israël.

Le Hamas propose de procéder à des présidentielles anticipées. Abbas est d’accord pour anticiper les élections, du moment que ce sont des législatives. Le Hamas a prévenu que des législatives anticipées ne feraient qu'envenimer la situation. Certains officiels palestiniens n’hésitent plus, et à juste titre, à agiter l’épouvantail de la guerre civile.

Durant ce petit jeu, des policiers prennent d’assaut les bâtiments publics, la mafia règne en maître incontesté sur les échanges économiques, le racket est généralisé, les crimes d’honneur (entendez « contre les femmes » pour vie non conforme avec les préceptes de l’Islam) prennent une ampleur « talibanesque » et des écoliers innocents sont massacrés parce que leur père est intouchable sur le plan de sa sécurité personnelle.

Dominique de Villepin, premier Ministre et poète, répondait ce matin sur France Inter à une auditrice qui le pressait de s’investir au Proche Orient afin de protéger la population palestinienne des crimes commis par Israël : "la situation est complexe, mais il y a une fenêtre de tir...je suis optimiste".
Comme disait Paul Valéry : Les optimistes écrivent mal.

Partager cet article

Repost 0
Published by Haim - dans Articles
commenter cet article

commentaires