Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Am Israël Haï
  • Am Israël Haï
  • : Israël, ce pays qui pousse l'individu à la recherche de lui-même. Un voyage de retour vers l'Histoire, vers sa propre Histoire.
  • Contact

Vidéos

  


 
 

 

Recherche

Fréquentation du blog

outils webmaster

 

 

Archives

à voir



Rah'em

Pour ne pas oublier que ce qui se passe à Sderot a commencé par l'évacuation du Goush Katif.


Evacuation de Névé Dékalim en 2005
21 décembre 2006 4 21 /12 /décembre /2006 06:30
Publié par Albert Soued
Ahmed Sheikh est le rédacteur en chef de la télévision par satellite Al Jazeera qui émet de Doha à Qatar dans le monde entier. Il est d'origine palestinienne et il a été interviewé récemment par Pierre Heumann, un journaliste de l'hebdomadaire suisse Die Weltwoche.
En substance, il affirmait que la création de l'état d'Israël était à l'origine du non développement économique du monde arabe, de la disparition de ses classes moyennes, de son manque d'écoles et d'hôpitaux, de sa non évolution démocratique etc…bref de tous les maux qui affectent ce monde. Et la raison qu'il a invoquée n'a rien de rationnel. "L'existence d'un état juif prospère et fort heurte l'ego arabe et le paralyse dans son élan vers le développement". (1)
Ce qui est inquiétant c'est que, prisonnier de sa culture et de l'éducation reçue, ce responsable d'un grand média arabe, au lieu de décrire objectivement la réalité du terrain, nous sert la rengaine du "bouc émissaire".

Depuis la déclaration Balfour en 1917, préconisant la création d'un état Juif en Palestine-Jordanie, les médias arabes locaux ont commencé petit à petit à se déchaîner contre leurs voisins juifs provoquant même des pogroms en 1927, 1929 et 1936. Depuis la renaissance de l'état d'Israël en 1948, le ton est monté progressivement jusqu'à des niveaux qui peuvent être considérés aujourd'hui comme intolérables en Occident. Il faut ajouter à cela l'avilissement du Juif dans l'éducation donnée dans les écoles arabes, sans parler des madrassas et des sermons du vendredi. Pour l'arabe de la rue, aujourd'hui, le Juif et, en particulier le Juif israélien, est un non-être, une vermine à écraser ou le Mal à éradiquer (2). Le summum est atteint par un non-arabe qui s'est érigé en défenseur de l'Islam, Mahmoud Ahmedinejad, président iranien qui vient de réunir un forum antisémite et antisioniste mettant en doute la réalité de l'Holocauste Hitlérien (3). Une façon de prendre le relais du monde arabe dans celui de l'Islam non arabe et y diffuser encore plus fort la haine antijuive. Dans le but d'assouvir de noirs desseins à terme.

Et cette propagande islamo-arabe à grande échelle a aussi des répercussions sur la mentalité occidentale qui s'en accommode et, pour partie l'accepte, une manière de se disculper de la Shoah. Il est grand temps de remettre les pendules à l'heure.

Le royaume d'Israël a été créé en – 1005, puis au bout de quelques dizaines d'années s'est scindé en 2 royaumes, Israël au Nord (en gros la Samarie) et la Judée au sud de Jérusalem. Le royaume d'Israël a disparu au début du 8ème siècle avant l'ère courante, provoquant la dispersion de dix tribus dans le monde et le royaume de Judée a perduré jusqu'en 70, lors de la destruction du 2ème Temple de Jérusalem par les légions romaines.

Le Royaume de Judée a ainsi duré plus de 11 siècles, plus ou moins indépendant. Et c'est la dispersion de ce Royaume qui a donné les Juifs de la Diaspora d'aujourd'hui. La dispersion du Royaume d'Israël a donné, elle, les "tribus perdues" dont certaines sont en train d'être retrouvées.

Depuis cette destruction de + 70, le pays a été occupé par de nombreux envahisseurs successifs. Ce pays a été appelé "Palestina" par les premiers envahisseurs, les Romains (4). Les Juifs-Judéens n'ont pourtant jamais cessé de résider dans ce pays. Et la majorité des résidents étaient Juifs jusqu'à l'invasion arabe en 636.

Les Juifs de la diaspora sont toujours revenus s'installer dans le pays appelé Palestine, mais en petit nombre. Le retour des dispersés de Judée s'est intensifié à partir du 19ème siècle et surtout après la première guerre mondiale.
Ainsi dès 1868, il y avait déjà une majorité juive à Jérusalem et selon Karl Raedeker, en 1906, il y avait à Jérusalem 40 000 Juifs, 13 000 Chrétiens et 7 000 Musulmans. Au moment de la déclaration Balfour en 1917, il y avait 250 000 arabes en Palestine et plus de 100 000 Juifs. La plupart des Juifs comme des Arabes étaient des immigrants, les uns d'Europe, les autres des pays environnants de l'empire ottoman.

Après l'effondrement de l'empire ottoman, la Palestine-Jordanie a été placée par la Société des Nations sous mandat britannique. Le territoire prévu pour le retour des Juifs dans la déclaration Balfour comprenait la Palestine et la Transjordanie (Jordanie actuelle et un morceau d'Irak). En 1923, pour compenser le roi hachémite Abdallah qui régnait sur le Hedjaz de la perte de l'Arabie, donnée à la tribu des al Saoud, Churchill lui accorde la Jordanie, soit 80% du territoire promis aux Juifs. Dans l'esprit de Churchill, c'était aussi la création d'un nouvel état qui devait recevoir tous les arabes de la Palestine-Ouest vers la Palestine-Est appelée Jordanie, par leur déplacement à l'Est du Jourdain. Si cette vision de Churchill avait été exaucée à l'époque, il n’y aurait pas eu de problème arabo-israélien.

Après la création d'Israël, entre 1948 et 1967, 650 000 arabes se sont réfugiés en Jordanie, au Liban ou en Syrie, ou se sont déplacés vers la région de Gaza, sous autorité égyptienne, ou vers la Judée-Samarie, envahie puis gouvernée par le roi de Jordanie. Parallèlement 900 000 juifs ont quitté les pays arabes, la plupart expulsés. La majorité d'entre eux a trouvé refuge en Israël, créé par l'Onu en 1948, sur un minuscule territoire, soit moins de 10% de celui prévu par Balfour en 1917.

Les fondateurs du nouvel Etat avaient le choix entre plusieurs désignations pour cet Etat, Palestine, Israël, Nouvelle Judée... Ils ont choisi le nom générique d'une nation et de celui du royaume du Nord dispersé, Israël. Les terminologies "Nouvel Israël" ou même "Nouvelle Judée" auraient été plus réalistes. Car il ne faut pas perdre de vue que peu de gens dans le monde savent qu'Israël était une nation d'il y a 3500 ans et un royaume d'il y a 3 000 ans qui a duré 3 siècles pour une partie et 11 siècles pour une autre.

Il s'agit donc bien d'une renaissance d'un état et non de sa création. Et c'est ce qui semble effrayer aujourd'hui d'éminents arabes comme Ahmed Sheikh…et beaucoup d'autres, vivant dans l'imaginaire de leur religion et de leur culture, et ne se rendant pas compte qu'Israël est une réalité pérenne qui peut les aider à s'émanciper.

Notes
(1) Die Weltwoche (pour l’original) et World Politics Watch (pour la version anglaise).
(2) Il suffit de lire les livres d'école d'Arabie ou d'ailleurs, les médias qui recensent les discours et les écrits enflammés contre les Juifs pour mesurer l'ampleur des dégâts causés par les Arabes dans le subconscient de 3 de leurs générations:
www.edume.org/reports/10/toc.htm
Une étude complète des livres scolaires, notamment en Arabie saoudite, où les enfants sont "endoctrinés" dans la haine de l'Occident, des Chrétiens et des Juifs.
www.memri.org/french - site politique de traduction des médias arabes
www.memri.org/french/video/ - vidéos des médias arabes
www.memritv.org/# - vidéos des médias arabes
www.pmw.org.il/tv.html - Archives vidéo
www.pmw.org.il/tv%20part6.html - les incitations à la haine
www.pmw.org.il/tv%20part1.html - les incitations au martyr
www.pmw.org.il/new/ - "ask for death"
www.pmw.org.il/tv%20part3.html - vidéos abus d'enfants
www.adl.org , lutte contre la haine, le racisme et l'antisémitisme
www.adl.org/main_Arab_World/default.htm, antisémitisme dans le monde arabe.
(3) Lors de la semaine du 4 au 11 décembre s'est réunie à Téhéran, sous l'instigation d'Ahmedinejad, une conférence internationale négationniste regroupant tous les mouvements d'extrême droite niant l'Holocauste juif, dans le but de réécrire l'Histoire selon leurs fantasmes.
(4) Palestina est dérivé de "Philistins", peuplade égéenne venant de la mer. C'est le nom créé par les Romains pour désigner la Judée. Il a été repris par la société des Nations pour désigner le territoire accordé aux Juifs par la Déclaration Balfour, à l'Est comme à l'Ouest du Jourdain.
Aujourd'hui, il semble désigner les zones où les Arabes vivent à l'Ouest du Jourdain, en dehors d'Israël ou de la ligne verte définissant le territoire israélien.
www.chez.com/soued pour www.nuitdorient.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Haim - dans Articles
commenter cet article

commentaires