Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Am Israël Haï
  • Am Israël Haï
  • : Israël, ce pays qui pousse l'individu à la recherche de lui-même. Un voyage de retour vers l'Histoire, vers sa propre Histoire.
  • Contact

Vidéos

  


 
 

 

Recherche

Fréquentation du blog

outils webmaster

 

 

Archives

à voir



Rah'em

Pour ne pas oublier que ce qui se passe à Sderot a commencé par l'évacuation du Goush Katif.


Evacuation de Névé Dékalim en 2005
28 décembre 2006 4 28 /12 /décembre /2006 06:26
C’est à l’incontournable organisation "Honest Reporting" que nous devons d’avoir été sensibilisés à l’article odieux du quotidien britannique "The Independent", de ce 25 décembre, précisément à la date traditionnellement fixée pour la fête de Noël, qui célèbre la naissance de Jésus, né dans une crèche, parce qu’il n’y avait pas de place à l’hôtellerie, et non parce que les Romains (= les Israéliens) avaient édifié des points de contrôle pour forcer les femmes enceintes à accoucher sans soins, en les empêchant de rejoindre une maternité. Avant d’en lire la version française, à laquelle je travaille, voici déjà la traduction du message par lequel HonestReporting sensibilise les destinataires de son Communiqué consacré à l’usage pervers du motif de Noël, que font les ennemis d’Israël pour salir, une fois de plus, l’image de l’Etat des Juifs. » (M. Macina).

 

Texte original anglais : "Bethlehem - Abusing the Christmas Story".

 

 

Traduction française : Menahem Macina

 

 

 

La presse utilise le symbolisme religieux des fêtes chrétiennes pour dénigrer Israël.

 

 

« Dans un affront de mauvais goût, infligé à un milliard de chrétiens dans le monde, The Independent, un des plus importants quotidiens anglais, décrit la Vierge Marie comme une "réfugiée palestinienne de Bethléem", et les femmes enceintes palestiniennes d’aujourd’hui comme étant les  "Marie du XXIe siècle", qui "ont accouché dans des conditions étonnement semblables à celles qu’a supportées Marie, voici deux mille ans".

L’article du 23 décembre, signé Johann Hari, trace un portrait de la méchanceté israélienne envers des femmes palestiniennes enceintes, en citant une Palestinienne qui se plaint amèrement des dures conditions prétendument imposées par Israël :

« Qu’arriverait-il si la Vierge Marie venait à Bethléem aujourd’hui ? Elle endurerait ce que j’ai enduré. »

Mais les lecteurs doivent descendre jusqu’à la moitié de son article, qui compte 1500 mots, pour découvrir la vraie cause de la souffrance palestinienne :

« Suite à l’élection du Hamas, le monde a bloqué les fonds attribués à l’Autorité palestinienne, qui s’est trouvée dans l’impossibilité de payer ses médecins et ses infirmières. Après plusieurs mois le personnel médical s’est mis en grève, n’acceptant plus que les cas urgents. »

L’Independent en attribue la responsabilité à Israël en raison de ses mesures de sécurité aux points de contrôle, mais s’abstient d’évoquer le contexte, bien documenté, lui, de l’utilisation prohibée d’ambulances et de locaux médicaux pour transporter ou abriter des terroristes. L’Independent ne mentionne pas non plus l’arrestation, en 2002 d’une terroriste palestinienne, recrutée pour transporter une bombe dissimulée sous sa robe de "grossesse" – un rappel cru des abîmes dans lesquels s’enfoncent les groupes terroristes, dans leurs efforts pour éviter les mesures israéliennes de sécurité.

Lisez, en ligne, l’article de l’Independent, et, si vous estimez que ce journal a lancé une de ces attaques périodiques et inéquitables contre Israël, adressez vos réactions à L’Independent.

 

Autres utilisations injurieuses du récit de Noël

Le Chicago Tribune
s’est également lancé dans utilisation injurieuse de la tradition et du symbolisme religieux pour attaquer Israël, comme Mary Ann Weston, à Bethléem, qui cite un passage des Ecritures chrétiennes et s’interroge : « Si Marie et Joseph effectuaient un voyage à Bethléem, aujourd’hui, pourraient-ils y entrer ? Devraient-ils se contenter de la crèche, ou le saint enfant viendrait-il au monde à un poste de contrôle ? »

Dans une critique partiale de la barrière de sécurité, Weston décrit Bethléem comme une « ville qui s’étiole sous occupation israélienne ». Mettant en cause la responsabilité israélienne, elle affirme que les « chrétiens, qui constituaient 80% de la population en 1948, en représentent à présent moins de 20%, malgré le fait qu’Israël ne contrôlait pas la Cisjordanie avant 1967 et en se gardant bien de faire mention de la persécution musulmane des chrétiens en Terre Sainte (voir les sources, ci-après).

N’hésitez pas à adresser vos réactions au Chicago Tribune.

 

 

Bethléem et les chrétiens en Terre Sainte – Lectures recommandées

Quelques organes de presse, tels que ceux mentionnés ci-dessus, ont publié des pastiches superficiels et incorrects du récit de Noël pour attaquer Israël. D’autres sources sont allées plus en profondeur laissant apparaître un récit différent ayant trait à Bethléem et au déclin de la population chrétienne de la région. Veuillez prendre le temps de lire quelques une des sources ci-dessous, qui vous aideront à répondre au parti-pris des médias en cette matière.

Justus Reid Weiner, JCPA, Christians Flee Growing Islamic Fundamentalism in the Holy Land .

 

Justus Reid Weiner, JCPA, Human Rights of Christians in Palestinian Society.

 

Keith Roderick, National Review Online, What Will the Wise Men Bring to Bethlehem  ?

 

Baltimore Sun, A somber Christmas for Gaza 's Christians.

 

Daily Mail, Oh, Muslim town of Bethlehem ...

 

The Israel Project, Israeli Government Works to Make Christmas Merry for Tens of Thousands of Pilgrims and Citizens.

 

 

© HonestReporting

 

 

Mis en ligne le 27 décembre 2006, par M. Macina, sur le site upjf.org

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Haim - dans Articles
commenter cet article

commentaires