Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Am Israël Haï
  • Am Israël Haï
  • : Israël, ce pays qui pousse l'individu à la recherche de lui-même. Un voyage de retour vers l'Histoire, vers sa propre Histoire.
  • Contact

Vidéos

  


 
 

 

Recherche

Fréquentation du blog

outils webmaster

 

 

Archives

à voir



Rah'em

Pour ne pas oublier que ce qui se passe à Sderot a commencé par l'évacuation du Goush Katif.


Evacuation de Névé Dékalim en 2005
23 janvier 2007 2 23 /01 /janvier /2007 06:16

Par Claire Dana Picardyaalon-s.jpg

 




L’ancien chef d’état major Moché Yaalon a pris la parole ce lundi matin à la conférence de Herzliya, qui a ouvert ses portes en début de semaine. Dans son allocution, il a tenu à souligner que le conflit opposant Israël aux Palestiniens n’était pas dû à "l’occupation des territoires" et qu’il ne serait pas résolu non plus si Israël décidait de se retirer. Il a précisé : "Certains s’imaginent que la solution du conflit passe par un accord de paix et que le problème se trouve dans l’occupation. Ces deux conceptions sont fausses".

Yaalon a ajouté : "Ceux qui supposent que le conflit serait résolu si Israël renonçait aux "territoires occupés" pour permettre la création d’un Etat palestinien se fourvoient. L'option des deux Etats ne résoudra pas le problème".

L’ancien chef d’état-major a ensuite évoqué les accords d’Oslo, qu'il a qualifiés de "cheval de Troie", rappelant que "la direction palestinienne n’était pas prête à les accepter ni à accueillir les propositions généreuses d’Ehoud Barak". Il a encore estimé que des retraits unilatéraux, loin de calmer le jeu, ne feraient au contraire que renforcer le Djihad islamique et le terrorisme de façon générale. Et d’ajouter : "Ceux qui parlent du retour à la Feuille de route ne savent pas de quoi ils parlent. C’est simplement hors de question".

Yaalon a encore indiqué que le fait qu’Israël ait été attaqué cette année sur deux fronts prouvait bien que le fond du problème ne résidait pas dans l’occupation. "Le but des Arabes n’est pas, comme ils le prétendent, de libérer la Palestine mais de détruire l’Etat d’Israël".

Yaalon a attaqué la direction actuelle du pays, lui reprochant notamment ses manipulations et les illusions qu’elle donnait au public. Il a ajouté : "Il nous faut une direction avec une transparence morale et une stratégie claire avec une perspective".

Pour la guerre du Liban, il a également estimé que les échecs étaient dus aux dirigeants du pays et qu’il était possible de former à nouveau une armée meilleure et efficace.

Comme ses prédécesseurs à la tribune de la Conférence, Moché Yaalon a évoqué la menace iranienne et ses retombées en Occident. Il a estimé que les affrontements avec le régime de Téhéran étaient inévitables.

Partager cet article

Repost 0
Published by Haim - dans Articles
commenter cet article

commentaires