Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Am Israël Haï
  • Am Israël Haï
  • : Israël, ce pays qui pousse l'individu à la recherche de lui-même. Un voyage de retour vers l'Histoire, vers sa propre Histoire.
  • Contact

Vidéos

  


 
 

 

Recherche

Fréquentation du blog

outils webmaster

 

 

Archives

à voir



Rah'em

Pour ne pas oublier que ce qui se passe à Sderot a commencé par l'évacuation du Goush Katif.


Evacuation de Névé Dékalim en 2005
21 février 2007 3 21 /02 /février /2007 06:34

Le milliardaire Arcady Gaydamak s'apprêterait à annoncer mercredi lors d'une conférence de presse la création d'un nouveau parti politique. Selon les informations disponibles, Arcady Gaydamak ne postulera pas lui-même à un poste de député, mais soutiendra de l'extérieur le nouveau parti et pourrait agir pour une union future de cette nouvelle formation et du Likoud. (Guysen.Israël.News)

Les études préalables qu'il a fait réaliser lui permettrait d'obtenir environ 25 sièges à la Knesset et sa popularité serait grande notamment auprès des immigrants récents de l'ex-Union Soviétique. Si on peut soupçonner le milliardaire Arcady Gaydamak de surfer sur les carences actuelles du pouvoir et d'être animé de visées "populistes", on peut aussi penser que, s'il sait s'y prendre et tirer parti de la popularité qu'il a acquise en se "mêlant des affaires de l'Etat", à plusieurs reprises (aide au Nord comme aux habitants de Sderot), il peut rassembler derrière sa bannière un mécontentement populaire réclamant des changements en profondeur et cimenter une tentative d'Union nationale fondée sur une légitimité acquise contre la corruption généralisée au sommet de l'Etat...

L'une des entrées susceptible d'ébaucher un tel objectif consisterait à mettre en oeuvre un projet socio-économique concurrent, si l'on veut, du rôle tenu par la gauche, mais qui l'a très mal rempli jusqu'à présent, en satisfaisant plutôt les dominants de l'Establishment plutôt que les classes et groupes récemment arrivés et moins bien intégrés, protégés, défendus.

Une des propositions serait de promouvoir des taxes imposées aux gagnants du système et redistribuées pour favoriser le bien-être social. Ceci pouvant peut-être relancer l'investissement socio-économique en faveur des classes montantes russes.

Netanyahou, qui soutient cette initiative, voit sans doute d'un bon oeil ce programme compensateur des coupures budgétaires qu'il a lui-même institué ces dernières années et qui lui ont valu une côte électorale déficitaire, lors du challenge qui l'opposait à Kadima, l'an passé.

Est-ce que ce type de cycle vertueux a quelque chance de prévenir ou mettre en échec les tendances corruptrices qui minent le corps social actuellement? Un forban reste un forban, néanmoins, il pourrait avoir pour fonction de moraliser les rapports socio-économiques, fondé sur l'exemple de quelques riches "bienfaisants" autour de Gaydamak, décidant de consacrer une partie de leur fortune personnelle à un retissage éthique de la toile nationale... qui sait?, même si l'homme providentiel n'existe pas.

Partager cet article

Repost 0
Published by Haim - dans Articles
commenter cet article

commentaires