Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Am Israël Haï
  • Am Israël Haï
  • : Israël, ce pays qui pousse l'individu à la recherche de lui-même. Un voyage de retour vers l'Histoire, vers sa propre Histoire.
  • Contact

Vidéos

  


 
 

 

Recherche

Fréquentation du blog

outils webmaster

 

 

Archives

à voir



Rah'em

Pour ne pas oublier que ce qui se passe à Sderot a commencé par l'évacuation du Goush Katif.


Evacuation de Névé Dékalim en 2005
27 février 2007 2 27 /02 /février /2007 06:40
Once a terrorist, always a terroristL’objectif principal des mollahs est de chasser les Américains de ce pays et de libaniser l’Irak et prendre en otage le Golfe Persique. La fin justifie les moyens et à chaque fois que les mollahs sont dans une impasse dans leurs négociations nucléaires, ils rappellent à l’ordre la communauté internationale, en montrant que leurs mercenaires terroristes peuvent enflammer la région. L’alliance avec les Syrie est très efficace : les mollahs contrôlent des terroristes sunnites par le biais de la Syrie et ils contrôlent directement les extrémistes chiites.
 
la République Islamique soutient financièrement et militairement la Syrie qui à son tour rétribue le Hamas. En prétendant qu’il existait une querelle entre le Hamas et le Hezbollah, les mollahs ont mis au point un procédé machiavélique et terriblement efficace qui avait l’avantage de brouiller les cartes et multiplier les options.
 
Le régime des mollahs applique avec minutie les mêmes recettes partout. Les prises d’otages et les attentats à l’explosif avaient été efficaces au Liban, il les a appliqués en Irak. La guerre des gangs (Hamas/Hezbollah) a été efficace pour détruire les processus de paix entre Israéliens et Palestiniens : les mollahs l’appliquent dans sa nouvelle version Sunnites/Chiites en Irak et l’améliorent par une surenchère de violence.
Carte Blanche et moyens illimités … : les terribles fusils anti-char Steyr (achetés en Autriche), les lunettes de vision nocturne et des GPS (achetés aux Anglais), des bombes avec mise à feu infrarouge (développées en collaboration avec les Russes), les mollahs se saignent aux quatre veines pour financer, armer et apporter un soutien logistique très performant aux djihadistes d’Al Zarqawi.
 
Avant de débuter ses opérations en Irak en juin 2003, Musab al Zarqawi avait passé plusieurs mois en Iran. Qasem Suleimani, avait alors organisé son implantation dans la région sunnite d’Al Anbar pour lutter contre les forces US.
 
Ce chaos ne saurait être efficace si les djihadistes se contentaient de tuer les soldats de la coalition, le chaos le plus simple à propager résulte d’un terrorisme de masse ciblant les civils. Al Zarqawi, l’homme de liaison entre le Hezbollah et Al Qaïda tue des civils, mais surtout des civils chiites.
 
L’objectif est de créer en Irak les conditions d’une explosion en chaîne, d’un chaos durable et renouvelable. La fin justifie les moyens et les mollahs ont sacrifié les chiites irakiens pour détruire la présence américaine en Irak.
Iran-resist

Soutien du terrorisme tous azimuts, réthorique, financier, technique et matériel, bluff sur ses propres capacités nucléaires, les mollahs prennent décidément très au sérieux (en un jeu compliqué - via leurs affidés syriens, Hezbollah ou Hamas - de billard à plusieurs bandes) leur nouveau rôle de remplacement de Saddam comme boute-feu-en-chef du Moyen-Orient !

A l’heure où Pasqua rafraichissait la mémoire de son ancien patron Chirak (sur le secret de polichinelle de la libération des otages français en 86 contre le remboursement à l’Iran de son investissement au consortium nucléaire Eurodif)

Et où les Pasdarans faisaient leur show de manœuvres intérieures avec force katiouchas et lance-roquettes (dont comme par hasard l’usage semble se développer dans l’insurrection anti-américaine en Irak – qui bien sûr se concentre sur… les civils irakiens !) …

Le Figaro signale l’escalade dans le terrorisme en Irak (sauf qu’il oublie, comme le rappelle Iran-resist) d’en préciser la source… iranienne):

Après les clous et les billes, les gaz de combat artisanaux!

Avant… le nucléaire sale?

Et son utilisation prochaine en Israël ?

Ou… dans le reste du monde?

C’est la troisième fois que l’insurrection sunnite a recours à ces nouvelles bombes chimiques artisanales, conçues pour multiplier les victimes des attentats aux véhicules piégés. Des bombonnes de chlore sont placées dans des camions et répandent leur contenu au moment de l’explosion.

Le terrorisme chimique fait son apparition en Irak
De notre envoyé spécial à Bagdad ADRIEN JAULMES. Le Figaro

Nouvelle escalade de la terreur : des insurgés usent de gaz chlorés pour augmenter le pouvoir létal de leurs bombes.

Une nouvelle arme de terreur est entrée dans l’arsenal de l’insurrection sunnite. Mercredi, les survivants de l’explosion d’un camion piégé sur un marché de Bayaa, quartier du sud-ouest de Bagdad, ont vu se répandre une fumée jaune quelques instants après la déflagration, avant d’être pris de nausées. Vraisemblablement empoisonnées par des vapeurs toxiques de chlore, entre trente-cinq et soixante-dix personnes ont été hospitalisées, victimes qui s’ajoutent aux blessés et aux six morts dus à l’explosion.

C’est la troisième fois que l’insurrection sunnite a recours à ces nouvelles bombes chimiques artisanales, conçues pour multiplier les victimes des attentats aux véhicules piégés. Des bombonnes de chlore sont placées dans des camions et répandent leur contenu au moment de l’explosion.

Cette arme chimique improvisée avait déjà été utilisée mardi, quand un autre camion piégé avait explosé près d’un restaurant, à Taji, à une vingtaine de kilomètres au nord de Bagdad. Victimes de l’explosion ou des mêmes vapeurs jaunâtres, cinq personnes avaient été tuées, et 140 autres hospitalisées, dont de nombreux enfants.

La première utilisation de cette nouvelle arme remonterait au mois dernier. Un camion-citerne avait explosé dans la ville de Ramadi, l’un des bastions des insurgés sunnites, dégageant des émanations de chlore. Facile à se procurer en Irak, où l’eau courante n’est pas potable et où il est utilisé comme désinfectant, le chlore a été l’un des premiers gaz de combat utilisés pendant la Première Guerre mondiale, avant que d’autres toxiques ne soient mis au point.

Corps mutilés

C’est une nouvelle escalade dans la campagne de terreur contre des cibles civiles irakiennes menée par l’insurrection sunnite, qui puise dans un réservoir semblant inépuisable de candidats anonymes au suicide, pour perpétrer des attentats contre leurs propres compatriotes.

Ces nouveaux attentats interviennent malgré le déploiement de milliers de soldats irakiens et américains dans les rues de Bagdad, dans le cadre d’un plan de sécurité destiné à enrayer la terreur interconfessionnelle qui déchire la capitale. Après une diminution au cours des derniers jours, le nombre de corps mutilés et torturés retrouvés chaque matin dans les rues de Bagdad, victimes des insurgés radicaux sunnites ou des escadrons de la mort chiites, a de nouveau augmenté. Une vingtaine de cadavres méconnaissables, ligotés et torturés avant d’être achevés d’une balle dans la nuque, ont été encore retrouvés hier. Mais les voitures piégées restent plus difficiles à déjouer, sauf à interdire totalement la circulation des véhicules dans une ville de près de 6 millions d’habitants.

Partager cet article

Repost 0
Published by Haim - dans Iran
commenter cet article

commentaires