Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Am Israël Haï
  • Am Israël Haï
  • : Israël, ce pays qui pousse l'individu à la recherche de lui-même. Un voyage de retour vers l'Histoire, vers sa propre Histoire.
  • Contact

Vidéos

  


 
 

 

Recherche

Fréquentation du blog

outils webmaster

 

 

Archives

à voir



Rah'em

Pour ne pas oublier que ce qui se passe à Sderot a commencé par l'évacuation du Goush Katif.


Evacuation de Névé Dékalim en 2005
6 mars 2007 2 06 /03 /mars /2007 06:20

Elie Barnavi, Ephraïm Kam : deux visions israéliennes sur le dossier iranien

Elie Barnavi, collaborateur de Marianne a évoqué dans les pages de l’hebdomadaire le sommet tripartite qui a réuni le 19 février à Jérusalem, Condoleeza Rice, Mahmoud Abbas et Ehoud Olmert, dénonçant l’impuissance géopolitique des responsables palestiniens, israéliens et américains.
Il a rappelé que « le chef de l’Autorité palestinienne est revenu de La Mecque avec un accord de gouvernement avec le Hamas qui lui lie les mains ». Selon l’ancien ambassadeur d’Israël, Mahmoud Abbas n’a pas eu le choix, « c’était cet accord boiteux ou la guerre civile. » ajoutant qu’ « il n’est d’ailleurs pas dit qu’il n’aura pas les deux ». Elie Barnavi a par ailleurs rappelé que si le Hamas « a promis du bout des lèvres de « respecter » les accords passés de l’Autorité avec Israël, il n’a pas fait siens ces accords, n’a pas reconnu l’Etat hébreu et ne s’est pas engagé à renoncer à la violence. »

Elie Barnavi estime en outre que « la puissance dominante est désormais l’Iran, pas les Etats-Unis ». « Dans ces conditions – poursuit l’historien israélien – grande est la tentation de la fuite en avant, sous la forme d’une campagne de bombardement contre les installations nucléaires iraniennes. » rappelant qu’ « un Iran nucléarisé n’est pas uniquement un problème américain ni même israélien » mais d’abord « le cauchemar des pays sunnites de la région, qui assistent déjà, impuissants, à l’émergence du « croissant chiite » Iran-Irak-Liban ».
Elie Barnavi propose pour éviter la guerre « de mettre en place une stratégie globale qui empêche l’Iran de se doter du feu nucléaire ». Stratégie qu’il expose en trois volets :1.« Un régime de sanctions sévères aptes à exacerber les divisions à l’œuvre au sein même de la classe politique iranienne » 2. « Des ouvertures sérieuses à la Syrie afin de la couper de son allié par défaut iranien » 3. « Une véritable offensive de paix au Proche-Orient, qui priverait Téhéran des moyens de pêcher dans les eaux troubles libanaises et palestiniennes. », concluant que c’est « un beau sujet de débat pour les candidats à la présidentielle »

Dans un autre article du même numéro de Marianne, Ephraïm Kam, ancien officier des renseignements israéliens plaide également pour des sanctions économiques plus dures contre l’Iran mais suppose qu’« il n’est pas évident que les Russes, les Chinois et même les Européens acceptent d’exercer de telles pressions contre un pays qui représente aussi un marché pour eux » alors que « le gel des importations de pétrole iranien porterait un coup très dur au régime ». L’ancien officier israélien doute par ailleurs, de la garantie de succès d’une intervention militaire américaine ou israélienne comme ce fut le cas en 1981 quand Israël avait préventivement détruit la centrale nucléaire irakienne d’Osirak, près de Bagdad, car « il n’est pas certain que les services de renseignements occidentaux soient parvenus à obtenir toutes les informations sur les installations secrètes et souterraines que l’Iran a pris soin de disperser sur tout son territoire ». Selon Ephraïm Kam, « il est hautement improbable que Téhéran accepte de prendre le risque de contre-attaques nucléaires » de la part d’Israël ou des Etats-Unis, « bien que le régime iranien actuel soit animé par des motivations religieuses à caractère messianique ». Enfin, Ephraïm Kam envisage une possibilité d’éviter un scénario apocalyptique en signant « un accord de paix avec la Syrie » pour réduire l’influence de l’Iran dans toute la région. « Cela pourrait même aboutir un jour à l’ouverture d’un dialogue entre Israël et l’Iran » conclut-il.

" La troïka des impotents" et " Israël. le succès d'une opération est loin d'être assuré" (Marianne)

Partager cet article

Repost 0
Published by Haim - dans Iran
commenter cet article

commentaires

arnaud 06/03/2007 12:13

J'ai ouvert un blog politique sur http://desirsdavenir86000.over-blog.net alors venez le voir et dite ce que vous en penser dans les commentaires pour que je l'ameliore, merci d'avance!!!!