Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Am Israël Haï
  • Am Israël Haï
  • : Israël, ce pays qui pousse l'individu à la recherche de lui-même. Un voyage de retour vers l'Histoire, vers sa propre Histoire.
  • Contact

Vidéos

  


 
 

 

Recherche

Fréquentation du blog

outils webmaster

 

 

Archives

à voir



Rah'em

Pour ne pas oublier que ce qui se passe à Sderot a commencé par l'évacuation du Goush Katif.


Evacuation de Névé Dékalim en 2005
13 mars 2007 2 13 /03 /mars /2007 06:30

Par Albert Belaïche
Le moment n’est plus à la réflexion réfutable, aux hésitations hasardeuses, aux plans plats, à l’inaction inutile voire aux tergiversations têtues.
Il va falloir désormais choisir entre le choux et la chèvre, l’eau et le feu, la guerre ou la paix.


Si les Arabo-musulmans s’obstinent dans leur positions négatives et agressives vis à vis de l’Etat Juif qui jusqu’ici a fait moult concessions déchirantes sans être payé de retour…Si les Palestiniens poursuivaient la politique du pire, celle du Hamas et du Hezbollah et s’ils continuaient de se ranger du côté du négateur aryen des temps modernes, le Président Iranien Mahmoud Ahmadinejad, alors inéluctablement ils provoqueraient un durcissement de la politique israélienne

Ehud Olmert le chef actuel du gouvernement israélien n’aurait plus de nombreux choix : Soit, il concèderait, octroierait et attribuerait encore des avantages aux palestiniens et il s’engagerait dans une politique de faiblesse qui ouvrirait grande la porte des demandes et des concessions infinies, soit il bloquerait la rade et refuserait concessions et négociations inutiles et remettrait en cause tous les accords passés et tous les éléments du dossier.

A moins que les palestiniens et contrairement à leurs agressifs mentors choisissaient enfin la voie de la sagesse que ne dénie pas Mahmoud Abbas dont les efforts ne sont pas contestables mais qu’ils ils sont contestés par le Hamas et ses alliés, alors tout deviendrait possible.

D’ailleurs les derniers contacts de Ehoud Olmert vont dans le sens et constituent une initiative de plus de sa part pour débloquer le dialogue et aboutir enfin à la libération des trois soldats enlevés…

De toutes manières les Palestiniens se trouvent à la croisée des chemins et seront forcément mis eux aussi devant un choix : Soit la Paix définitive, soit la Guerre éternelle. Leur agressivité, leur intransigeance, leurs demandes multiples et inacceptables, comme le retour ou plutôt l’installation de 4 millions d’arabes en Israël, ne peuvent plus les mener nulle part et le peuple israélien en a assez des concessions et des octrois inutiles, il en a marre d’être sans cesse sur le qui-vive, perpétuellement en état d’alerte, refoulant par-là des attaques palestiniennes, démantelant par-ci des réseaux terroristes, subissant ici et là -en dépit des trêves et des accords de non-violence- des tirs de kassam et de roquettes, des agressions journalières à coup de cailloux ou à coups de couteaux, alors que jusqu’ici il a fait preuve de trésors de patience et de conciliation!

En sus des menaces iraniennes, des enlèvements de soldats pas encore relâchés, du dangereux réarmement du Hezbollah et des provocations journalières venant de toutes parts, Israël doit aussi contenter tout le monde et son père en prêtant l’oreille aux conseils des américains, des appels à la modération des Européens et même des pays qui se disent amis comme la France, l’Allemagne ou la Grande Bretagne entre autres qui ne voudraient pas déplaire aux Arabes sans trop avantager les Israéliens...
Une situation ambiguë, nébuleuse, confuse et incertaine qui obstrue tous les orifices de l’espoir…

L’heure du choix a finalement sonné pour les protagonistes et comme l’a écrit Pierre Mendés France, « Gouverner c’est choisir ».
A leur corps défendant les Israéliens risquent de durcir leur position et d’aller peut-être jusqu’à se doter d’un gouvernement carrément de droite qui remettrait tout en question dans le cas d’élections anticipées…
Il se chuchote même dans les milieux autorisés que dans cette hypothèse l’ouvrage serait remis complètement à plat avec une texture nouvelle, c’est-à-dire plus dure, plus rude et beaucoup plus solide que jamais… 

Partager cet article

Repost 0
Published by Haim - dans Articles
commenter cet article

commentaires