Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Am Israël Haï
  • Am Israël Haï
  • : Israël, ce pays qui pousse l'individu à la recherche de lui-même. Un voyage de retour vers l'Histoire, vers sa propre Histoire.
  • Contact

Vidéos

  


 
 

 

Recherche

Fréquentation du blog

outils webmaster

 

 

Archives

à voir



Rah'em

Pour ne pas oublier que ce qui se passe à Sderot a commencé par l'évacuation du Goush Katif.


Evacuation de Névé Dékalim en 2005
17 mars 2007 6 17 /03 /mars /2007 18:02

La plateforme du nouveau gouvernement est encore plus radicale que l’accord Fatah-Hamas de La Mecque ; les radicaux ont réussi à rallier des non-radicaux. En ce qui concerne la recherche de la paix et du retour aux négociations, il s’agit d’un net recul :

-  La plateforme stipule que les négociations sont sous l’autorité de Mahmoud Abbas, mais que chaque décision devra être validée par le gouvernement, ou par référendum. Cela revient donc à dire que les négociations sont conditionnées par l’accord du Hamas.

-  La plateforme agrée un prolongement du cessez-le-feu, ce qui est en totale contradiction avec un arrêt définitif de la violence - qui devrait être la norme - ; il s’agit d’une tactique, déjà éprouvée, pour gagner du temps et se réarmer.

-  Le nouveau gouvernement s’engage à trouver une solution pour la libération de Gilad Shalit, otage depuis 9 mois. Mais Gilad est otage du Hamas lui-même, sa libération ne dépend donc que de de ce mouvement.

- Le gouvernement palestinien revendique le droit d’utiliser la « résistance », qu’il ne distingue pas du terrorisme, prétendant que l’utilisation de la « résistance » est un droit légitime.

-  La plateforme gouvernementale ne fait pas référence à la Feuille de route et rejette, en outre, l’étape qui consiste à définir des frontières provisoires pour le futur Etat palestinien (phase II de la Feuille de route)." 

Certes, l'ambassade d'Israël n'est pas un organisme indépendant de la partie qui se joue, mais ce qui est marquant dans le conflit larvé, ou du moins de basse intensité, entre le Hamas et le Fatah, c'est le taboula rasa. Ni les accords d'Oslo, ni la feuille de route ne sont plus d'actualité (et donc le Quartet par la même occasion). 

En revanche, l'une des nouveautés de ces dernières semaines, c'est la baisse conséquente des attentats en Israël. Durant des années, les conflits inter-palestiniens se résolvaient sur le dos des israéliens (un attentat, des représailles, une unité de façade retrouvée dans la dénonciation). Même la pseudo victoire du Hezbollah n'intervient pas dans le conflit en cours entre les deux factions, l'une financée en partie par l'UE et les USA, l'autre par les islamistes saoudiens et iraniens.

On pourrait même imaginer la création de 2 états palestiniens, le Fatahland en judée samarie et le Hamasland à Gaza !

Le risque actuel qu'a déjà souligné Sami Al Saoudi de la Mena (voir aussi son dernier article d'aujourd'hui) est de voir une partie de l'intelligentia et des "notables" palestiniens s'exiler devant l'impasse créée par l'arrivée au pouvoir du Hamas.

Partager cet article

Repost 0
Published by Haim - dans Hamas - Fatah
commenter cet article

commentaires