Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Am Israël Haï
  • Am Israël Haï
  • : Israël, ce pays qui pousse l'individu à la recherche de lui-même. Un voyage de retour vers l'Histoire, vers sa propre Histoire.
  • Contact

Vidéos

  


 
 

 

Recherche

Fréquentation du blog

outils webmaster

 

 

Archives

à voir



Rah'em

Pour ne pas oublier que ce qui se passe à Sderot a commencé par l'évacuation du Goush Katif.


Evacuation de Névé Dékalim en 2005
20 mars 2007 2 20 /03 /mars /2007 06:55
Blog de Gilles William Goldnadel
Voilà. C'est fait. Le gouvernement inter-palestinien est constitué. À sa tête, un premier ministre Hamas.

Le quartet international ne demandait pas la lune. Le strict minimum syndical : reconnaissance d'Israël, arrêt du terrorisme, respect des accords déjà signés.

Mais rien à faire. Déjà, les Européens commencent à flancher, France en tête.

À mon avis, c'est moins grave pour Israël, que pour la détermination à observer envers les mouvements terroristes.

Ici encore, Bernard Guetta, sur France Inter, se sera surpassé.

Après avoir admis que le mouvement islamiste n'avait pas renoncé au terrorisme, il s'est lancé dans des spéculations laborieuses pour en déduire qu'on pouvait considérer que le Hamas avait reconnu « implicitement » Israël.

J'ai déjà écrit dans un précédent blog ce qu'il convenait de penser de l'antiphrase « reconnaissance implicite ».

Toujours est-il que M. Guetta a réussi l'exploit de conclure son billet en menaçant Israël du pire si jamais celui-ci « persistait » dans l'intransigeance.

Au demeurant, son billet pourtant consacré à l'attitude du Hamas était intitulé, de manière symptomatique : « le refus israélien ».

Je vous assure que c'est vrai.

En Angleterre, l'université de Leeds vient d'annuler une conférence sur l'antisémitisme dans le monde musulman.

Le chercheur allemand Matthias Kuntzel devait parler mercredi dernier dans ce haut lieu de la liberté de parole.

Mais, de manière exceptionnelle, la direction de l'établissement a décidé d'annuler son exposé, « pour des raisons de sécurité ».

L'éminent professeur a déclaré : « Rien de tel ne m'est jamais arrivé, c'est de la censure ».

Je vous assure que c'est vrai.

La France est un pays autrement plus libre : le 13 mars, L'Institut d'Études Politiques de Toulouse, établissement public d'enseignement, a accueilli Souha Bechara.

Celle-ci, on s'en souvient, avait été emprisonnée par les Israéliens pour avoir tenté d'assassiner et pour avoir grièvement blessé le général Antoine Lahad, qui commandait l'Armée du Sud Liban (ALS).

Mme Bechara soutient le Hezbollah et a affirmé que, si elle avait été Palestinienne, elle « aurait été en joie » à l' annonce de l'enlèvement des trois soldats Israéliens en juillet 2006...

En revanche, Christian Belmer, enseignant normand, a été suspendu de ses fonctions pour quatre mois, et placé en garde à vue, poursuivi par son proviseur le 24 avril pour avoir écrit sur un blog, sous un nom d'emprunt, une critique d'un tract en faveur de la Palestine distribué auprès des professeurs de son lycée :

« C'est donc au sein même de l'éducation nationale que l'idéologie anti-occidentale, pro-arabe et donc anti-judaïque s'exprime de la façon la plus ouverte et violente ».

Je vous assure que c'est vrai.

À l'annonce de ces deux incidents, le Ministre de l'Education Nationale, M. de Robien, dont chacun se souvient du grand courage lors de l'affaire Redeker, a décidé de prendre des sanctions à l'encontre de l'établissement toulousain et du proviseur havrais.

Je vous assure que c'est faux.

Partager cet article

Repost 0
Published by Haim - dans Hamas - Fatah
commenter cet article

commentaires