Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Am Israël Haï
  • Am Israël Haï
  • : Israël, ce pays qui pousse l'individu à la recherche de lui-même. Un voyage de retour vers l'Histoire, vers sa propre Histoire.
  • Contact

Vidéos

  


 
 

 

Recherche

Fréquentation du blog

outils webmaster

 

 

Archives

à voir



Rah'em

Pour ne pas oublier que ce qui se passe à Sderot a commencé par l'évacuation du Goush Katif.


Evacuation de Névé Dékalim en 2005
23 mars 2007 5 23 /03 /mars /2007 06:32
éditorial d'Olivier Rafowicz
 Infolive.tv 
3204 soldats américains sont morts en Irak depuis le début de l’opération contre la dictature de Saddam Hussein. L’Irak a donc déjà fait plus de victimes que les attentats du 11 septembre. Tous les jours, des boys venus de Virginie, du Tennessee, du Dakota, du Wyoming ou de Californie tombent dans le combat contre l'anarchie et l'intégrisme islamique. Au nom de la démocratie.
Il y a quelques semaines alors que j’étais attablé dans un dinner de Floride à l’occasion d’un voyage d’affaire, j’ai été bouleversé par ce que je voyais sur Fox News. Ce grand network d’information ouvrait tous ses programmes par la photo de deux GI tués par l’explosion d’une bombe alors qu’ils patrouillaient là-bas, à Bagdad. Une simple photo, celle de pioupious jeunes et naïfs. Ils ressemblaient à tous les post-adolescents du monde, mais eux avaient été envoyés se battre contre la barbarie islamiste.
Car l’Amérique entend montrer aux dictatures arabes qu’elle ne laissera plus les coudées franches à leur totalitarisme irresponsable et mégalomaniaque. Bachar el-Assad en Syrie ou l’iranien Ahmadinejad sont désormais sérieusement prévenus : ils paieront cher leurs tentatives d’enflammer le Moyen-Orient et d’y attiser le chaos. cf. Saddam Hussein….
Les Américains sont très critiqués en Europe pour leur politique interventionniste au Moyen-Orient. Question de culture : sur le vieux continent, on préfère discuter, palabrer, « cocktailiser » plutôt que se mouiller véritablement. La guerre en Irak avait donc déjà fait 3 204 morts et 23 417 blessés américains début février, selon le décompte du département de la Défense. Ce chiffre fait peur ! Parce qu’il est le prix sanglant payé par un état qui envoie des centaines de milliers de ses hommes se battre contre la folie meurtrière d’un dictateur aujourd’hui remplacé par les islamo-terroristes.
Ce prix effroyable, c’est celui de la responsabilité et d’une certaine idée de la démocratie. Mais ce qui fait peur, surtout, c’est que le peuple américain risque de se lasser de voir ces jeunes du Nebraska ou de l'Oklahoma se faire tuer dans les rues de Bagdad ou de Faloudja. Il y a aujourd'hui des mères américaines qui ressemblent au mouvement des Quatre Mères israéliennes à l'époque de la présence de Tsahal au Liban.
Ces femmes, dans les deux cas, hier à Tel Aviv, aujourd'hui à New York, ne veulent plus voir leurs fils sacrifiés pour une cause, qui, de loin, leur paraît bien inutile. Alors les Américains se rebiffent et se demandent si Bush ne les a pas entraînés dans une guerre qui n'est pas la leur. « Nous ne voulons pas revivre un nouveau Vietnam », est devenue la nouvelle antienne.
La présence des Américains en Irak est cependant aujourd’hui une garantie et un gage de sécurité pour Israël. J'aimerais donc, comme c’est le cas pour les soldats israéliens tombés à l’ennemi, connaître les noms et les visages de chaque GI tué en Irak. Je veux ainsi, à chaque fois, pouvoir honorer leur mémoire.
Je sais en effet qu’ils ne meurent pas uniquement pour les Etats-Unis d'Amérique mais aussi pour la défense du monde libre et pour la survie d'Israël. Cette communion du sacrifice contre l'extrémisme doit nous rendre plus sensibles au sort des soldats américains. J’insiste : la peine de nos alliés, de nos amis, est aussi notre douleur.
Si demain, l'Amérique quitte l'Irak, Israël sera dangereusement exposé sur son flanc est.
N'oublions pas: nous sommes déjà morts 3204 fois…

Olivier Rafowicz

Partager cet article

Repost 0
Published by Haim - dans Articles
commenter cet article

commentaires