Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Am Israël Haï
  • Am Israël Haï
  • : Israël, ce pays qui pousse l'individu à la recherche de lui-même. Un voyage de retour vers l'Histoire, vers sa propre Histoire.
  • Contact

Vidéos

  


 
 

 

Recherche

Fréquentation du blog

outils webmaster

 

 

Archives

à voir



Rah'em

Pour ne pas oublier que ce qui se passe à Sderot a commencé par l'évacuation du Goush Katif.


Evacuation de Névé Dékalim en 2005
1 juin 2007 5 01 /06 /juin /2007 06:12

31/05

20:17 

L'ambassadeur britannique en Israël Tom Phillips a estimé que le boycott décidé par l'UCU ne serait pas appliqué. Il a toutefois ajouté qu'Israël devait s'attendre à être critiquée ''tant que durera l'occupation''.  (Guysen.Israël.News)

_________________________________________________________________________________
31 mai 2007 - Rebbeca Serfaty | Arouts 7

Les représentants des syndicats des universités et des instituts universitaires anglaises (UCU) ont décidé mercredi soir 30 mai de boycotter les universités et instituts universitaires israéliennes à cause de “la politique dans les territoires occupés et face au peuple palestinien ». Cette décision a été votée au cours de la conférence annuelle des syndicats.

 

Les deux décisions qui ont été votées avec une majorité de 158 voix pour, 99 contre et 8 abstentions, appellent l’Europe à geler les financements des universités israéliennes et condamne « la coopération de l’académie israélienne avec l’occupation ». Les décisions soulignent que les 120 000 membres de l’UCU discuteront au cours de l’année à venir du boycott des institutions israéliennes et encourage à « tenir compte des conséquences morales de relations avec des institutions académiques israéliennes ».

 

La ministre de l’Education Youli Tamir a vertement critiqué la décision des universités anglaises et a affirmé qu’elle parlera au ministre de l’Education anglais et aux présidents des universités afin qu’ils prennent position contre le boycott. Selon Tamir, « Il est cynique qu’au moment où les étudiants et élèves de Sdérot sont agressés quotidiennement par des Kassam, les enseignants anglais choisissent de condamner Israël et non de le soutenir ».

Youli Tamir a estimé que la décision aura une influence réduite. « D’après l’expérience qu’on en a, l’influence est minime. Je pense que cette fois encore les universités les plus importantes comme Oxford, Cambridge ou la London School of Economy ne coopéreront pas avec le boycott. Les grandes universités anglaises n’ont jamais considéré l’excommunication comme un acte légitime ».

Le dirigeant de la commission de la science à la Knesset, le député Zevouloun Orlev (PNR) a annoncé qu’il exigera que la Knesset s’entretienne à ce sujet au plus vite. Selon Orlev, le boycott académique découle d’opinions « antisémites et racistes » répandues dans le monde. « Les pays doivent lutter contre toute tentative d’excommunier les institutions israéliennes, ce boycott est opposé à la morale académique ».

Le dirigeant du comité des présidents d’université, le professeur Moche Kave, a appelé les Anglais à continuer à coopérer avec les scientifiques israéliens et à « garder l’académie en dehors de la politique ». Selon Kave, un boycott académique est une « grave transgression » du principe de la liberté académique. Il a raconté que suite à la décision du boycott, Sir professeur Michael Peper, physicien anglais réputé, l’avait appelé pour lui dire que ce boycott est une honte.

 

Le dirigeant du parti Meretz et député Yossi Beilin a envoyé ce soir une lettre au Premier ministre anglais Tony Blair, il lui demande de condamner le boycott.

Partager cet article

Repost 0
Published by Haim - dans Articles
commenter cet article

commentaires