Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Am Israël Haï
  • Am Israël Haï
  • : Israël, ce pays qui pousse l'individu à la recherche de lui-même. Un voyage de retour vers l'Histoire, vers sa propre Histoire.
  • Contact

Vidéos

  


 
 

 

Recherche

Fréquentation du blog

outils webmaster

 

 

Archives

à voir



Rah'em

Pour ne pas oublier que ce qui se passe à Sderot a commencé par l'évacuation du Goush Katif.


Evacuation de Névé Dékalim en 2005
1 juin 2007 5 01 /06 /juin /2007 06:38
Claire Dana Picard pour Arouts Sheva


Le ministre des Affaires stratégiques Avigdor Lieberman, leader du parti Israël Beteinou, proposerait un nouveau plan destiné à régler la question de Gaza et à mettre enfin un terme aux tirs incessants de roquettes qui pleuvent sans interruption sur le Néguev occidental.


Lieberman, exposant son projet, a déclaré qu’Israël devait priver d’électricité, d’eau et de carburant la population de la région, bombarder les quartiers résidentiels et autres bastions du terrorisme en riposte aux attaques de Kassam, et fermer tous les points de passage donnant accès à la bande de Gaza.


Dans le cadre de ce programme, Lieberman suggère de transformer ce secteur en "entité indépendante hostile" et de rompre tout lien avec le chef de l’AP Mahmoud Abbas (Abou Mazen). Israël interromprait tout contact avec la bande de Gaza, qui serait également coupée de la Judée-Samarie, et laisserait les forces de l’Otan et de l’Union européenne prendre le contrôle de la situation dans cette zone. En outre, le ministre estime qu’il faut interdire toutes les visites accordées aux "détenus" palestiniens jusqu’à la libération de Guilad Shalit (séquestré depuis près d’un an par des terroristes du Hamas).


Pour expliquer son plan, Lieberman a souligné que "ceux qui étaient liés à l’Axe du mal devaient en payer le prix, que ce soit sur le plan financier, politique ou sécuritaire". Evoquant les options adoptées à l’heure actuelle par le gouvernement israélien, il a estimé qu’elles admettaient la présence du mal et mettaient en danger l’avenir de l’Etat d’Israël.


Lieberman ne se contente pas d’un programme sur papier, il propose des actions concrètes, comme par exemple l’interdiction du transfert de marchandises ou de personnes, même s’il s’agit d’officiels palestiniens, entre la bande de Gaza et la Judée-Samarie. Cela signifie entre autres que les travailleurs palestiniens ne pourront plus quitter la bande de Gaza pour être employés par des Israéliens et que les impôts ne seront plus prélevés pour la région. En outre, le port d’Ashdod cessera lui aussi de lui livrer ses marchandises.


Quant à la définition d’entité indépendante hostile que propose Lieberman concernant la bande de Gaza, elle signifierait que "toute négociation avec l’Autorité palestinienne ne concernerait que la Judée-Samarie". "La bande de Gaza devrait avoir le même statut que la péninsule du Sinaï, a précisé Lieberman. Israël a cessé de fournir quoi que ce soit au Sinaï après son retrait, il n’y a aucune raison pour qu’il n’en fasse pas de même avec la bande de Gaza. Tant que le plan de désengagement ne sera pas achevé de cette façon, il perdra toute raison d'être. Il faut appliquer ce programme dès 2008".


"Tant que les liens ne seront pas totalement coupés avec Gaza, Israël devra agir d’une main de fer contre toute menace sécuritaire pesant sur le pays et oeuvrer par tous les moyens à sa disposition", a encore expliqué Lieberman. "C’est ainsi que doit se comporter un Etat souverain pour protéger ses citoyens face aux attaques ennemies. Si Sdérot est touchée, il faudra viser les quartiers résidentiels de Gaza".

Partager cet article

Repost 0

commentaires