Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Am Israël Haï
  • Am Israël Haï
  • : Israël, ce pays qui pousse l'individu à la recherche de lui-même. Un voyage de retour vers l'Histoire, vers sa propre Histoire.
  • Contact

Vidéos

  


 
 

 

Recherche

Fréquentation du blog

outils webmaster

 

 

Archives

à voir



Rah'em

Pour ne pas oublier que ce qui se passe à Sderot a commencé par l'évacuation du Goush Katif.


Evacuation de Névé Dékalim en 2005
4 juin 2007 1 04 /06 /juin /2007 07:03
 Le télétexte de France 2 se montre plein d’enthousiasme ces jours-ci.

Quelques jours après une information tronquée, prototype de désinformation anti-israélienne, on y apprend que d’après des archives britanniques, la prise d’otages d’Entebbe en 1976 serait un coup monté par l’Etat israélien et le FPLP (Front de Libération de la Palestine) pour affaiblir l’OLP et ses actions diplomatiques. Bien sûr, cette info est présentée avec un point d’interrogation. Si elle s’avérait, ce serait un exemple de plus de ces actions de l’ombre qu’à peu près tous les Etats se sentent en droit d’organiser au nom de leurs intérêts supérieurs. Si cela se révélait faux, nul doute qu’on pourrait attendre longtemps une rectification de l’information sur le télétext de la chaîne publique.

Toujours est-il qu’un tel contexte est propice à donner des ailes "propagandistes" à France 2.

Aussi, dans le même télétext, trouve-t-on également une information calibrée selon les meilleures méthodes de propagande :

«Gaza : 2 enfants tués.
Deux Palestiniens âgés de 12 et 13 ans, ont été tués vendredi par des tirs de l’armée israélienne. Les deux garçons se trouvaient dans le secteur de l’ancienne colonie juive de Dougit, démantelée en 2005. Ils ont été atteints lorsque les soldats israéliens ont ouvert le feu sur eux depuis le territoire israélien, indique l’AFP.
Ces décès portent à 5738 le nombre de personnes tuées depuis le début de l’Intifada en septembre 2000.»

Outre le fait qu’une telle information peut tout simplement être fausse, comme cela s’est produit tant de fois, imaginons qu’elle soit vraie.

 

Le problème est, comme d’habitude, qu’elle ne donne aucune indication sur les circonstances de l’événement. Pourquoi les soldats israéliens ont-ils tirés sur ces deux jeunes ? Etaient-ils dans une zone interdite pour des raisons de sécurité ? Ont-ils refusé d’obtempérer à une mise en garde ? Ont-ils eu un comportement suspect, laissant croire qu’ils étaient des terroristes ?

Servaient-ils de boucliers humains à des terroristes, comme cela a souvent été le cas ?

Les questions posées par un tel événement sont nombreuses, mais n’intéressent pas la rédaction de France 2. Car la chaîne publique, à l’évidence, poursuit un but simple : faire passer l’armée israélienne pour une troupe infanticide, composée de soldats qui tirent sur des enfants comme on tire des plateaux de terre cuite lors d’un ball-trap.

On sent la rédaction du télétext de France 2 toute frétillante à l’idée de réenclencher un cycle de désinformation anti-israélienne.

Mais peut-on attendre autre chose d’une chaîne qui refuse depuis bientôt 7 ans, à l’encontre de tant d’évidences, de faire enfin la lumière sur le scoop contesté de la mort du petit A Dura en septembre 2000, scoop entouré de si nombreux mensonges ?

Enfin, quel but vise ce décompte morbide placé à la fin du texte ? Quelle utilité a-t-il pour l’information ? Surtout, quelle est son objectivité ? On peut se le demander, d’autant qu’on ne sait pas à quoi correspond exactement ce nombre de décès. S’agit-il uniquement de Palestiniens ? Des Israéliens sont-ils comptabilisés dedans ? Les "accidents du travail" sont-ils inclus (terroristes tués en préparant leurs explosifs) ? Les tués lors de combats inter-palestiniens y figurent-ils ou non ? Etc.

 

En fait, ce décompte placé là n’a d’autre but que de pointer un doigt accusateur sur une armée pour la faire passer pour un ramassis de meurtriers.

Combien de temps encore le citoyen français devra-t-il supporter une information aussi peu respectueuse de ses propres règles déontologiques et aussi grossièrement partiale ?

Jean-Daniel Chevalier © Primo-Europe, 3 juin 2007

Partager cet article

Repost 0

commentaires