Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Am Israël Haï
  • Am Israël Haï
  • : Israël, ce pays qui pousse l'individu à la recherche de lui-même. Un voyage de retour vers l'Histoire, vers sa propre Histoire.
  • Contact

Vidéos

  


 
 

 

Recherche

Fréquentation du blog

outils webmaster

 

 

Archives

à voir



Rah'em

Pour ne pas oublier que ce qui se passe à Sderot a commencé par l'évacuation du Goush Katif.


Evacuation de Névé Dékalim en 2005
8 juin 2007 5 08 /06 /juin /2007 07:08

Guéoula Cohen - Arouts Sheva


Guéoula Cohen espère que nous n'abandonnerons pas les parcelles de terres que nous avons récupérées lors de la Guerre des Six Jours. "Jusqu'à la Guerre des Six jours, Israël figurait sur la carte isolé et faible. A la suite de la Guerre des Six Jours, toute la carte du Moyen Orient changea et Israël prit de l'importance tant sur le plan diplomatique que sur le plan sécuritaire. Lorsque j'entends les récriminations et les protestations à propos de "la catastrophe qui nous est arrivée" lors de la Guerre des Six Jours, du fait que Jérusalem n'a pas été unifiée (ירושלים לא חוברה לה יחדיו), mais qu'elle est telle "une plaie dans le corps de la Nation" (היא חבורה בגוף האומה), je n'en crois pas mes oreilles, car il s'agit là d'une terrible falsification de l'Histoire"


Si nous n'étions pas entrés en guerre, nous n'aurions pas survécu. Nous avons fait face à une guerre d'extermination et le fait que nous ayons survécu fut un miracle et à mes yeux, ce fut la suite de la Guerre d'Indépendance en 1948.


Nous avons commis une grande erreur en n'enseignant pas à nos enfants et au monde que la "ligne verte" était une ligne provisoire de cessez le feu et que par la suite, ces territoires deviendraient officiellement nôtres, car ils font partie de notre patrimoine historique. Le Peuple d'Israël ne pourra jamais accepter un état privé du cœur même de l'Israël historique. Avec quoi vivra-t-il? Avec Ramat Gan? Ce n'est pas le cœur, le cœur, c'est Jérusalem, Bet-El, etc!


Cette guerre nous a été imposée. Nous ne sommes pas entrés en guerre pour conquérir, mais pour nous défendre et nous n'étions mentalement pas prêts à aller jusqu'au Golan et au Canal de Suez.


Mais il s'agit là du processus de la Guéoula, il s'agit de forces qui nous dépassent. Les gens ne regardent pas plus loin que le lendemain. Mais l'Histoire tourne selon une grande horloge, avec d'immenses aiguilles qui nous orientent et qui orientent les évènements en même temps.


Ce n'est pas étonnant si le Peuple d'Israël, de droite comme de gauche, courut en masse, ivre d'attente et d'espérance, vers les montagnes et les collines du Grand Israël. Jérusalem et Hévron étaient occupées par les Arabes et nous y sommes retournés. Nos avons entrepris de repeupler tous les terres de l'Etat dans un mouvement extraordinaire.


Nous avons payé très cher les propos de ceux qui jusqu'à ce jour, disent que nous sommes des colonisateurs et que nous opprimons un autre peuple. Le Peuple ne nous appartient pas, mais la Terre est bien à nous.


Nous paierons sans doute encore très cher pour chaque mot de ceux qui disent que Jérusalem n'a pas été unifiée et qu'ils sont prêts à retourner sur les frontières de 1967. Plus nous nous montrerons faibles et disposés à nous enfuir, et plus nous paierons cher.


Je suis aujourd'hui aussi émue que je le fus à l'époque en découvrant les paysages qui nous attendaient. Je veux croire de toutes mes forces que nous ne les abandonnerons jamais, car si, à D. ne plaise, nous les abandonnions, nous nous abandonnerions nous-mêmes.

Partager cet article

Repost 0

commentaires