Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Am Israël Haï
  • Am Israël Haï
  • : Israël, ce pays qui pousse l'individu à la recherche de lui-même. Un voyage de retour vers l'Histoire, vers sa propre Histoire.
  • Contact

Vidéos

  


 
 

 

Recherche

Fréquentation du blog

outils webmaster

 

 

Archives

à voir



Rah'em

Pour ne pas oublier que ce qui se passe à Sderot a commencé par l'évacuation du Goush Katif.


Evacuation de Névé Dékalim en 2005
7 août 2007 2 07 /08 /août /2007 06:01


L'ANALYSE POLITIQUE
Maître Bertrand RAMAS-MUHLBACH


Un système démocratique permet au peuple de choisir ses représentants lors de suffrages (universels, directs ou indirects) à l'occasion desquels chacun dispose dune voie matérialisée par un bulletin de vote à déposer dans l' urne.

Ce mode d'expression n'est toutefois pas sans poser de problèmes notamment lorsque la population décide de placer à la tête de l'Etat une personne qui entend annihiler le droit général de penser ou qui conteste la diversité des opinions exprimées.

Aussi, pour limiter cet aspect pervers de l'expression populaire, les grandes démocraties ont mis en place des mécanismes qui, bien qu'antidémocratiques, constituent de véritables gardes fous en évitant la prise du pouvoir par des individus qui rejetteraient le principe même de la démocratie.

Ce peut être, par exemple, l'interdiction faite aux candidats américains de défendre les thèses inspirées du communisme ou du fascisme en leur faisant obligation d'appartenir au parti démocrate ou républicain ou, comme en France, le recours au matraquage médiatique lorsque qu'un candidat comme Jean Marie Le Pen arrive à franchir la barre du premier tour de l'élection présidentielle.

Les médias s'emploient alors à faire gagner le challenger et tout mettre en oeuvre pour que le score du candidat Front National au second tour soit le plus faible possible afin de le marginaliser et d'éviter une représentation de son mouvement à l'Assemblée Nationale. (Cette deuxième technique présente toutefois un caractère aléatoire compte tenu du contrôle partiel des médias nationaux par des groupes de pression internationaux).

En tout état de cause, la fragilité de la nature humaine, sa facile manipulation et les potentiels déchaînements de la violence (anarchique comme en Irak ou organisée comme dans l'Allemagne nazie), incitent les Etats démocratiques à figer les systèmes politiques nationaux dès lors qu'ils permettent à chacun de s'épanouir dans la diversité.

Bien évidemment, nul ne sert d'exporter la démocratie vers une population qui n'y est pas préparée ou qui ne l'a pas choisi comme les américains ont tenté de le faire en Irak. Il revient seul aux peuples de choisir le système philosophique de gouvernance qui leur convient et de faire en sorte qu'un tiers ou qu'une population nouvelle animée de valeurs différentes, ne le renverse pas.

Si dans certains pays, la valeur suprême est la mort érigée en système, leurs ressortissants estimeront que le but ultime dans la vie est de se suicider en tuant le plus grand nombre de personnes et de vivre cet « instant magique » où leur propre disparition emportera dans la mort 10, 20 voire 50 personnes d'un coup.

Alors, mondialisation oblige, les individus dans le monde qui partagent ces valeurs effectueront des stages d'entraînement intensif en Afghanistan en Iran ou à Gaza pour bien maîtriser la technique du suicide.

Bien évidemment, les pays qui ne partagent pas ces valeurs devront protéger leurs populations des attaques mais également leur système politique d'un renversement.

En effet, dans un univers mondialisé, lorsque les populations d'un Etat n' aménagent pas de système politique particulier, ce sont les individus qui s' établissent à l'étranger en fonction du cadre institutionnel qui s'y trouve.

C'est précisément ce qu'est en train de découvrir L'Etat hébreu avec les personnes qui recourent aux dispositions sur l'Alya pour venir s'établir en Israël alors qu'elles ne répondent exactement aux conditions de la Halakha pour bénéficier de la « loi du retour » ou lorsque les populations du Darfour sollicitent un statut de réfugiés afin de bénéficier de conditions de vie plus confortables.

Naturellement, l'Etat d'Israël doit rester un modèle pour ces populations qui décident de venir s'y établir en laissant à la seule nation juive le contrôle des organes étatiques, quelque soit la composition de la population.

Alors le devenir de l'Etat d'Israël ne dépendra pas d'Ahmadinejad, du Hamas ou des groupes fondamentalistes religieux mais juste de lui-même.

Partager cet article

Repost 0
Published by Haim - dans Point de vue
commenter cet article

commentaires