Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Am Israël Haï
  • Am Israël Haï
  • : Israël, ce pays qui pousse l'individu à la recherche de lui-même. Un voyage de retour vers l'Histoire, vers sa propre Histoire.
  • Contact

Vidéos

  


 
 

 

Recherche

Fréquentation du blog

outils webmaster

 

 

Archives

à voir



Rah'em

Pour ne pas oublier que ce qui se passe à Sderot a commencé par l'évacuation du Goush Katif.


Evacuation de Névé Dékalim en 2005
27 novembre 2006 1 27 /11 /novembre /2006 06:10

Alexandre Yudkewicz 
Ce n’est pas pour rien qu’Esterina Trautman, malgré son regard tendre et son visage si féminin, dirige le groupe parlementaire du parti Israël Beiteinou, fondé par Avigdor Liberman. Trautman partage avec ce dernier le goût du franc-parler et des idées à mille lieues du ‘politiquement correct’. A l’instar de son mentor en politique, Trautman aime lancer des pavés dans la mare.

Pour Trautman, tous les moyens sont bons pour ramener le soldat Shalit à la maison et pour faire cesser les tirs continuels de roquettes sur Sdérot. «Je n’exclue pas», confie-t-elle à Aroutz 7, «de prendre tous les leaders du Hamas emprisonnés en Israël et de les confiner à Sdérot. J’aimerais bien voir les terroristes de Gaza tirer sur leurs chefs. Que ceux ci vivent ce que vivent nos frères, avec la menace permanente des roquettes.»

Esterina Trautman va même plus loin : «je propose, certes à l’encontre de toutes les lois internationales, de faire disparaître les chefs du Hamas que nous détenons si le soldat Guilad Shalit n’est pas libéré.
Qu’on les détienne secrètement sans donner d’informations.
Qu’ils les cherchent, comme nous cherchons Guilad Shalit.»
Pour la présidente du groupe parlementaire Israël Beiteinou, Israël n’a pas le choix : ‘œil pour œil, dent pour dent’.

Selon la député Trautman, c’est sous l’influence d’Avigdor Liberman que le cabinet ministériel sécuritaire a décidé d’augmenter l’intensité des opérations militaires de Tsahal dans la Bande de Gaza et c’est de ce fait que les palestiniens ont réclamé un cessez-le-feu. «Le cessez-le-feu ne doit pas nous endormir. Il est censé donner un peu de repos aux résidents des localités du Néguev, mais en même temps nous continuons nos opérations contre la contrebande d’armes et nous restons vigilants, prêts à réagir», commente Trautman, dont la fidélité à son chef de parti, dorénavant membre du gouvernement, oblige néanmoins à quelques concessions...

Partager cet article

Repost 0
Published by Haim - dans Articles
commenter cet article

commentaires